L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
L'énergie éolienne

Un développement qui se fait dans le sens du vent?

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255
Jeunex explorateurs d'un jour
Jeunes explorateurs d’un jour

Découvrir son métier auprès de passionnés

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
L'énergie éolienne

Un développement qui se fait dans le sens du vent?

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255
Jeunex explorateurs d'un jour
Jeunes explorateurs d’un jour

Découvrir son métier auprès de passionnés

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
45 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
13 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
45 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
13 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Minéralogie et géologie
Guide pratique d’identification des minéraux

40 minéraux à découvrir près de chez vous

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Minéralogie et géologie
Guide pratique d’identification des minéraux

40 minéraux à découvrir près de chez vous

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
4 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

3 mars 2015

Parc faunique - Conservation et réintroduction

Si Noé avait su (compter)
L’Arche de Noé, c’est une belle histoire, mais as-tu déjà imaginé la taille d’un navire pouvant accueillir un couple de chacune des millions d’espèces animales sur Terre. Même l’île ne serait pas assez grande pour contenir cette extraordinaire biodiversité. As-tu aussi songé à tout ce qu’il faudrait pour répondre aux besoins de ces animaux, ne serait-ce que pour une semaine de voyage? Rien de semblable ne pourrait encore aujourd’hui les sauver d’une catastrophe globale.

Par contre, la survie de plusieurs espèces animales n’est possible qu’en captivité, dans certains parcs zoologiques et dans certains élevages qui pourvoient au mieux à leurs besoins. À leur manière, ces établissements, voués à la sauvegarde des espèces en péril, sont de véritables arches modernes voguant sur un océan de changements environnementaux planétaires.

Prisons démodées ou derniers refuges?
Ménagerie d'antanLes premiers zoos et aquariums étaient des collections privées assemblées pour le plaisir des dirigeants du monde. Ils furent ensuite transformés en ménageries publiques pour l’amusement de la population. Pour satisfaire la curiosité « scientifique » des uns et des autres, on prélevait en nature, sans faire attention, de plus en plus de spécimens, de plus en plus d’espèces, contribuant même parfois à leur mise en péril.

Aujourd’hui, les parcs zoologiques modernes ne prélèvent pratiquement plus de spécimens en nature. Ils préfèrent s’échanger entre eux les animaux qu’ils élèvent. Ils se soucient aussi beaucoup plus des conditions dans lesquelles ils les hébergent. Ils tentent de répondre au mieux à leurs besoins en allant même, parfois, jusqu’à reconstituer plus ou moins leur habitat naturel. En plus de recréer un environnement favorable à la garde en captivité de nombreuses espèces, les parcs zoologiques développent des programmes de reproduction en captivité. Les derniers spécimens de chevaux sauvages au monde (Equus  przewalskii) ont ainsi été sauvés.

Des espèces en sursis
Plusieurs espèces en péril se reproduisent avec succès dans certains centres de recherche, car elles y sont très bien logées et soignées. Cependant, ces élevages ne réussiront jamais à imiter la complexité des relations que ces animaux entretiennent avec leur communauté et ne pourront pas reconstituer parfaitement l’ensemble des conditions de leur habitat naturel.

Même si ces élevages pouvaient leur offrir un environnement tout à fait semblable à leur habitat naturel, ils seraient vite surpeuplés ou manqueraient de ressources pour continuer à héberger les nouveau-nés et les rescapés de plus en plus nombreux.

Bombyx du mûrierMême en disposant de toutes les ressources et de tout l’espace nécessaires, ils ne réussiraient peut-être pas plus à les sauver. Plus une espèce sauvage est reproduite longtemps en captivité, plus les individus nés et élevés au contact de l’homme risquent de perdre certaines de leurs habiletés et de leurs comportements naturels. Par exemple, après des centaines d’années d’élevage en captivité, le papillon du ver à soie (Bombyx mori) ne peut plus vivre dans son habitat naturel en Chine, car il a perdu la capacité de voler.

Nés pour être sauvages!
Si les programmes d’élevages sont des bouées de sauvetage pour plusieurs espèces en péril, ils ont malheureusement leurs limites qui pressent les éleveurs à relocaliser leurs pensionnaires, mais il y a peu d’endroits possibles pour héberger ces survivants.

Libérer en nature des animaux nés en captivité n’est pas sans risque pour eux. C’est pourquoi de telles opérations sont généralement réalisées dans le cadre de programmes de réintroduction. Les animaux à relâcher sont soigneusement sélectionnés et ne sont pas simplement libérés en nature. Ils sont d’abord gardés sous observation pendant un certain temps. Ils peuvent alors s’acclimater sans danger à leur nouvel environnement en semi-liberté. Une fois leur instinct sauvage retrouvé, ils sont finalement laissés à eux-mêmes et peuvent se reproduire à nouveau dans leur habitat naturel.

Home sweet home
Cheval sauvage de MongolieUn peu partout sur la planète, plusieurs espèces peuvent aujourd’hui repeupler leur habitat naturel ou éviter d’en disparaître grâce à la réintroduction. C’est le cas du cheval de Przewalski qui est de retour en Mongolie.

Bar rayéIci au Québec, un programme de réintroduction du bar rayé (Morone saxatilis) dans le fleuve Saint-Laurent a été développé. Le bar rayé, seul poisson qui soit disparu des eaux du Québec, a été observé pour la dernière fois au début des années 60. L’amélioration de la qualité de l’eau permet aujourd’hui de croire que sa réintroduction est possible. Les ensemencements ont débuté en 2002 et se poursuivront pour plusieurs années encore. Le taux de survie des bars ensemencés est très élevé et les individus semblent occuper la même aire de répartition que la population disparue. Des jeunes de moins de 1 an ont été capturés en 2008, ce qui confirme qu’il y a eu une reproduction naturelle de cette espèce dans le fleuve Saint-Laurent, la première fois depuis 1960.

Faucon pèlerinLe programme de réintroduction du faucon pèlerin (Falco peregrinus) représente probablement une des plus belles réussites canadiennes. Le faucon pèlerin, victime par le passé des émissions de polluant notamment du DDT, a presque complètement disparu de certaines régions canadiennes. Pour remédier à la situation, un programme pan canadien d’élevage en captivité a été développé et plus de 1 650 jeunes ont été remis en liberté en milieu naturel et urbain un peu partout au pays. Le succès du programme a été tel que la reproduction en captivité n’est plus nécessaire. Aujourd’hui, le statut canadien de l’espèce est passé de la catégorie « en voie de disparition » à « préoccupante ».

Pour de nombreuses autres espèces, il est déjà trop tard, car elles ne sont plus que souvenir sur la Terre, à moins que... par magie, ou plutôt, par génie... génétique, on puisse les ramener à la vie! Fiction ou réalité?

.

___________________________________________________________________________

.
< PRÉCÉDENT
À chacun son rôle Légiférer pour préserver Résurrection et protection Conservation et réintroduction Envahisseurs et relations équilibrées Lorsque l'humain s'en mêle Les extinctions La vie sous toutes ses formes Introduction .
SUIVANT >

___________________________________________________________________________

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

parc faunique

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »