L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
L'énergie éolienne

Un développement qui se fait dans le sens du vent?

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255
Jeunex explorateurs d'un jour
Jeunes explorateurs d’un jour

Découvrir son métier auprès de passionnés

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
L'énergie éolienne

Un développement qui se fait dans le sens du vent?

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255
Jeunex explorateurs d'un jour
Jeunes explorateurs d’un jour

Découvrir son métier auprès de passionnés

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
45 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
13 votes
255
Pleins feux sur...
Pleins feux sur...

D'un mois à l'autre, redécouvrez la faune sous ses aspects les plus étonnants

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
5 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
45 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
13 votes
255
Pleins feux sur...
Pleins feux sur...

D'un mois à l'autre, redécouvrez la faune sous ses aspects les plus étonnants

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
5 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Minéralogie et géologie
Guide pratique d’identification des minéraux

40 minéraux à découvrir près de chez vous

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
10 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Minéralogie et géologie
Guide pratique d’identification des minéraux

40 minéraux à découvrir près de chez vous

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
4 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

5 décembre 2019

Pleins feux sur… le harfang des neiges

Le harfang des neiges (Bubo scandiacus) et toi

Harfang des neiges

Il n’y a aucun doute là-dessus, je suis un oiseau qui représente bien l’hiver. La blancheur de mon plumage est un excellent camouflage lorsque la saison froide a revêtu son manteau blanc. De plus, le froid et le vent glacial de l’hiver ne me font pas peur. Et puisque l’hiver est une saison qui s’étend sur plusieurs mois au Québec, on m’a choisi comme oiseau emblème officiel de la province. Lis la suite pour en apprendre plus sur mes adaptations à l’hiver et sur mes nombreux comportements fascinants.

L’habit ne fait pas le moine

Tout d’abord, je sens qu’une question te gèle les lèvres : suis-je un hibou ou une chouette? Mettons les choses au clair tout de suite : la chouette n’est pas la femelle du hibou. Voici donc quelques précisions à ce sujet. Je suis un oiseau de proie qui fait partie de la famille des strigidés regroupant les hiboux et les chouettes. Au Québec, on trouve cinq espèces de chouettes et cinq espèces de hiboux. La principale caractéristique physique qui permet de distinguer les hiboux des chouettes est la présence d’aigrettes. Les aigrettes sont des touffes de plumes qui se trouvent sur la tête des hiboux. À première vue, on m’en croit dépourvu. Mais en y regardant de plus près, on peut constater que je possède des aigrettes, mais elles sont presque invisibles. Cette caractéristique fait quand même de moi un hibou.

Harfang des neiges

Je représente la blancheur de l’hiver. En effet, le plumage du mâle adulte de mon espèce est presque totalement blanc. La femelle est plus sombre, avec des taches foncées sur ses plumes blanches. Les jeunes des deux sexes sont plus foncés que les adultes. Les femelles immatures peuvent parfois paraître grises.

Harfang des neiges

.

.

Grâce à ce plumage, je suis presque invisible dans un paysage blanc. La couleur de mon plumage n’est pas ma seule adaptation à l’hiver. En effet, je possède une épaisse couche de plumes isolantes que l’on nomme duvet. Les plumes de duvet se trouvent sous les plumes du vol et les autres plumes qui servent de protection contre les intempéries. Les plumes de duvet sont faites de plusieurs filaments très fins qui permettent de retenir de l’air. Plus il y a d’air emprisonné dans le duvet, plus celui-ci est isolant. N’as-tu pas déjà remarqué que les oiseaux nous semblent plus gros en hiver? En effet, de nombreuses espèces bien adaptées aux hivers québécois utilisent aussi cette technique et gonflent leur duvet afin de conserver leur chaleur corporelle. Par contre, j’ai un autre avantage. Mes pattes et mes doigts sont aussi couverts de plumes abondantes. Grâce à ces adaptations, des températures aussi extrêmes que -50 C  ne me font pas peur.

Il parait que

Au Québec, on trouve cinq espèces de chouettes et cinq espèces de hiboux. Saurais-tu en nommer quelques-unes? Consulte la capsule Pleins feux sur les hiboux et les chouettes pour les connaître.

Le Québec possède aussi deux autres emblèmes officiels : l’iris versicolore et le bouleau jaune.

Les aigrettes des hiboux sont souvent appelées à tort des oreilles. Ces touffes de plumes  n’ont aucun rôle à jouer dans l’audition.

Tous les goûts sont dans la nature

En été, on me trouve dans la toundra arctique, lieu où je me reproduis. Comme tu le sais peut-être déjà, la durée du jour est très longue en été à cette latitude nordique. Il fait clair pendant presque 24 heures. Contrairement à la plupart des hiboux qui sont nocturnes, j’ai dû adapter mes techniques de chasse pour qu’elles soient aussi efficaces en plein jour. En période de nidification, ma proie préférée est le lemming. Mais je suis aussi un opportuniste et, le reste de l’année, mon alimentation est plus variée. Petits rongeurs (souris sylvestre, campagnols, etc.), lagopèdes, canards, lièvres, oiseaux aquatiques et autres petits oiseaux la complètent.

Lemming

Harfang des neiges

.

.

.

.

.

.

D’ailleurs, lorsque ma nidification est terminée, il m’arrive d’entreprendre un voyage. On dit de moi que je suis un nomade qui effectue des migrations irrégulières. Quoique certains individus de mon espèce préfèrent rester à proximité de leur lieu de nidification en hiver, plusieurs d’entre nous partent à l’aventure plus au sud. C’est à ce moment, entre novembre et mars, qu’il est possible de m’observer au Québec. Je suis un visiteur régulier dans plusieurs régions du Québec. Certaines années, très peu d’entre nous vont se diriger vers le sud alors que, d’autres années, on parle presque d’une invasion tellement nous sommes en grand nombre. Au fil du temps, plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer les variations de mes déplacements en hiver. Plusieurs facteurs tels que les conditions météorologiques, l’abondance de nourriture et le succès reproducteur dans le Nord semblent avoir un rôle à jouer dans mes déplacements. Par contre, les liens entre ces facteurs ne sont pas encore complètement compris. Je n’ai donc pas fini de vous étonner. Une chose est sûre : lors des années où l’on peut m’observer en grand nombre dans le Sud du Québec, ce sont surtout des jeunes de l’année qui sont observés en grande quantité.

Harfang des neiges

En hiver, je choisis des lieux ouverts qui me permettent de voir au loin : marais, champs, rivages, etc. Ces grandes étendues me rappellent ma toundra natale. J’adore me poser sur un observatoire élevé qui m’offre une vue dégagée : une branche d’arbre, un piquet de clôture, le toit d’un bâtiment, etc. On peut aussi m’observer près des villes. À ce moment, un lampadaire ou un feu de signalisation peuvent très bien me servir de perchoir.

.

Alors, cet hiver, ouvre l’œil lors de tes déplacements. Comme je peux chasser autant de jour que de nuit (avec une préférence pour l’aube et le crépuscule), cette caractéristique fait de moi une espèce facilement observable.

Et, surtout, n’oublie pas de toujours demeurer respectueux de la nature lors de tes sorties en plein air. La consigne « observer sans déranger » devrait être la ligne de conduite à tenir lors d’une rencontre privilégiée avec un représentant de la faune.

Pour en savoir plus

Faune et flore du pays

Le harfang des neiges

Le harfang des neiges (PDF)

Jeux

Croisade sur le harfang des neiges

 

Retour à la liste des Pleins feux sur... et leurs Croisades

Retour aux Pleins feux sur... et leurs Croisades

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

froid, harfang, hiver

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »