L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 septembre 2017

Pleins feux sur... la chasse au canard

La chasse aux canards et toi

Canard noirBien que nous n’ayons pas la démarche la plus élégante, nous sommes de fabuleux plongeurs, nous pouvons voler à une grande vitesse et notre vision est excellente. Certains d’entre nous sont particulièrement méfiants. Nous représentons donc tout un défi pour les chasseurs, même les plus expérimentés, qui recherchent autant de bonnes histoires à raconter qu’une chair savoureuse.

L’habit ne fait pas le moine!

Le Québec offre des habitats pour 34 espèces d’entre nous et nous pouvons être séparés en 4 catégories. Le groupe des barboteurs et celui des plongeurs comprennent respectivement 15 espèces. Les becs‑scies sont au nombre de 3 et le canard roux est seul dans sa catégorie.

Silhouette de canards barboteurs et plongeursPourquoi dites-vous « barboteur » et « plongeur »? Hé bien, c’est en fonction de notre morphologie et de la façon dont nous nous nourrissons. Les barboteurs parcourent les plans d’eau peu profonds, comme des ruisseaux, des étangs et des marais. Ils s’y nourrissent en basculant vers l’avant et en plongeant la tête dans l’eau pour atteindre des plantes et de petits organismes aquatiques. Leurs pattes sont situées à peu près au centre de leur corps, permettant une marche relativement aisée sur la terre ferme où ils se nourrissent d’herbes et de graines. Les plongeurs sont plus hydrodynamiques : leurs pattes sont situées plus loin vers l’arrière du corps. Ils s’en servent pour se propulser à des profondeurs variant de 3 à 20 mètres. Ces caractéristiques font qu’ils ont une démarche terrestre moins commode. Ils vivent sur les grands plans d’eau, près des côtes des estuaires, du fleuve et de la mer. Ils se nourrissent de petits animaux, de plantes aquatiques, de mollusques et de crustacés.

Nid de canard dans une touffe d'herbeDe façon générale, notre nid est préparé dans des touffes d’herbes ou à l’abri d’un buisson. La canne y pond de 8 à 20 œufs qu’elle couvre de matière végétale sèche et de duvet. Bien que les œufs ne soient pas tous pondus dans la même journée, les petits éclosent à l’intérieur d’un intervalle de 24 heures, après une incubation de 25 à 28 jours. Nous sommes des espèces nidifuges. Cela veut dire que nos petits sont très avancés dans leur développement lorsqu’ils éclosent : ils sont en mesure de nager dès que leur duvet a séché. C’est tout à leur avantage puisqu’ils sont plus en sécurité sur un plan d’eau, à l’abri des prédateurs terrestres.

Les espèces suivantes sont parmi les plus prisées lors de la période de chasse au Québec :

  • Couple de canards colvertCanard colvert : Le mâle est facilement reconnaissable au plumage vert brillant de sa tête. Le reste de son corps est gris, brun ou blanc et sa poitrine est marron. Son bec est jaune, alors qu’il est brun chez la femelle. Ces dernières sont beiges et tachetées de brun. Il y a un miroir alaire violacé sur les ailes des mâles et des femelles. Ce sont des barboteurs qui se nourrissent de graines, de plantes, de mollusques et de petits poissons.
  • Canard noir : C’est la seule espèce commune en AmériqueCouple de canards noirs du Nord dont les individus des deux sexes sont de la même couleur. Ils ressemblent à la femelle du canard colvert, mais ils sont plus foncés et ont les pattes rougeâtres. Ils habitent les nombreux lacs et marais du nord de l’Ontario et du Québec, en plus des marais littoraux le long du Labrador. Il s’agit d’une des espèces de canards les plus méfiantes.
  • Couple de sarcelles d'hiverSarcelle d’hiver : La sarcelle d’hiver est une petite espèce de canard barboteur. Le plumage du mâle sort de l’ordinaire. Sa tête est rousse et ses joues sont vertes et iridescentes. Les plumes de son corps sont gris pâle et le bout de celles-ci porte des bandes foncées, donnant au canard une apparence striée. Il a une tâche jaune triangulaire au niveau du croupion. La femelle est beige tachetée de brun foncé. Le plumage d'éclipse du mâle a également cette teinte mais il conserve les plumes vertes sur ses joues. Cette espèce occupe tout le nord de l’Amérique et de l’Europe.
  • Eider à duvet : Le plumage du mâle offre un magnifique contraste. Le dessus de sa tête, sa queue et ses flancs sont noirs. Le reste de son corps est blanc et ses joues ont une coloration verdâtre. La femelle a un plumage brun très sombre et ses plumes portent une bande noire. Couple d'eiders à duvetElle a un miroir alaire foncé bordé de blanc. L’eider vit dans les régions côtières de l’Amérique du Nord et ne migre que sur une courte distance l’automne. Il demeure le plus au nord possible, tant que l’eau est libre.
  • Canard pilet : Le mâle a une tête brune et un cou blanc d’où partent des bandes blanches qui remontent derrière les joues. Son dos est gris et l’extrémité de ses ailes est noire. Il possède des taches verdâtres brillantes sur celles-ci. La femelle est plus sobre. Elle est marron avec des striesCouple de canards pilets grises, beiges et brunes. Cette espèce se caractérise par un cou plus long que chez ses congénères. Les canards pilets fréquentent les côtes maritimes, les tourbières inondées et les étendues d’eau douce. Ils s’y nourrissent de crustacés, de mollusques et d‘insectes. Lorsqu’ils sont sur la terre ferme, ils ajoutent des végétaux à leur diète.

Il parait que

Contrairement à la croyance populaire, le caquètement du canard a bel et bien un écho. Il est cependant difficile de l’entendre, car par un phénomène d’acoustique, l’écho est absorbé par le caquètement original.

Canard colvert femelleLe canard a été domestiqué il y a plus de 500 ans. Tous les canards domestiques sont des descendants du canard colvert ou du canard musqué.

Les canards ne dorment que d’un œil. Une moitié de leur cerveau doit rester active pour permettre la détection des prédateurs et éviter de se tamponner avec des congénères.

Tous les goûts sont dans la nature…

Puisque les habitats ne sont pas exclusifs à une espèce en particulier, il est fréquent qu’une sortie de chasse résulte en la collecte d’individus de plusieurs espèces. Pour la plupart d’entre nous, la période de chasse s’étend de la mi-septembre jusqu’à la fin du mois de décembre. Lorsque la surface des plans d’eau gèle complètement, les derniers retardataires quittent pour des régions plus clémentes.

Timbre sur la conservation des habitats fauniques du CanadaAu Canada, notre chasse ne peut se faire qu’en vertu d’un permis valide de chasse aux oiseaux migrateurs considérés comme gibier et portant un timbre sur la conservation des habitats fauniques du Canada. Au Québec, il faut également être en possession d’un certificat du chasseur. Celui-ci est délivré lorsque le cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu et le cours d’initiation à la chasse sont réussis.

Nous pouvons être chassés près des plans d’eau où nous vivons et dans les champs où nous allons nous nourrir de graines et d’herbes. Avant de se lancer à notre poursuite, il est important de faire de la prospection pour évaluer les sites offrant le meilleur potentiel. Si tu convoites un terrain privé, tu devras obtenir la permission du propriétaire avant de t’y aventurer. Ce qui rend notre chasse ardue, c’est notre incroyable vision et notre vigilance. Selon la technique de chasse employée, tu devras arborer un camouflage plus ou moins élaboré en faisant attention pour que tes couleurs ne contrastent pas avec celles de la végétation environnante. Il faudra aussi te cacher ou te peindre le visage puisque cela peut suffire à nous faire hésiter et fuir.

Appeaux à canardUn équipement de base est nécessaire. Puisque nous vivons dans des milieux humides et que la chasse est permise lorsque les températures se refroidissent, il est conseillé d’avoir de bonnes bottes étanches et chaudes. Même que des cuissardes montant jusqu’à la poitrine ne seraient pas de trop! L’utilisation d’appelants en plastique peut nous inciter à nous poser. En effet, ces appelants laissent croire que le milieu est calme et propice à la nutrition. À moins d’être à l’aise et d’être en mesure de faire des appels intéressants, les appeaux ne sont pas nécessaires. Il est évident qu’un fusil de chasse est nécessaire. Les calibres 12 et 20 sont les plus utilisés, avec des cartouches de billes d’acier puisque les billes de plomb sont interdites dans tous les milieux. Un chien rapporteur peut être utilisé selon tes préférences. Le chien a l’avantage de ne pas avoir peur de se mouiller pour aller chercher une bête abattue et de récupérer rapidement des oiseaux blessés qui cherchent à s’enfuir ou à se cacher dans des roseaux. Il peut cependant être un outil à double tranchant. Un chien mal entraîné peut facilement gâcher une journée de chasse s’il s’élance trop tôt et nous fait fuir.

Peu importe la technique de chasse employée, il est nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de son arme de chasse, qui peut être développée par une pratique régulière. Avant de faire feu, il faut avoir identifié l’espèce et s’être assuré que sa collecte est permise. Nous sommes souvent plus gros que ce à quoi tu peux t’attendre. Cela se conclut souvent en des tirs précoces qui n’ont comme conséquence que de nous blesser inutilement. Une bonne distance de tir se situe entre 20 et 30 mètres. Un bon moyen pour bien évaluer la distance est de vérifier si on est en mesure de voir les yeux : si tu les distingues, tu es assez près pour faire mouche.

Notre chasse peut se pratiquer de trois façons principales :

  • Chien rapporteur avec un canardChasse à la passée : Il te faudra au préalable déterminer par où nous passons pour atteindre nos sites de nutrition et de repos sur les lacs et les étangs de ta région. Le principe de cette technique de chasse est de nous cueillir lorsque nous passons à proximité. Porte une attention particulière aux endroits où tombent tes cibles : il est beaucoup plus difficile de nous retrouver dans des roseaux que dans n’importe quel autre milieu ouvert. C’est ici que le chien rapporteur est utile.
  • Chasse devant soi : Cette méthode de chasse est pratiquée en bordure des étendues d’eau. Elle consiste à nous débusquer et à nous cueillir lorsqu’on s’envole, effarouchés. Il faut faire attention à la direction du vent. D’une part parce qu’il va porter ton odeur, mais également parce que plusieurs d’entre nous s’envolent face à celui-ci.
  • Appelants dormeurs de canard noirChasse à la hutte : C’est la méthode qui demande le plus de préparation. En effet, elle requiert une installation fixe aux abords d’un plan d’eau. Elle se doit d’être adaptée et assimilée au paysage. Le plan d’eau doit également offrir une superficie assez grande pour que nous puissions nous y poser. L’utilisation d’appelants disposés en demi-cercle est conseillée pour induire notre confiance. Nous devrions normalement nous poser dans l’espace entre les appelants. La balle est dans ton camp!

Dans tous les cas, tu devrais te faire une liste de sites à visiter. Nous ne revenons pas toujours au même endroit, alors des individus aperçus une journée peuvent très bien ne pas revenir le lendemain. Tu maximiseras tes chances en visitant à tour de rôle différents secteurs!

Je te souhaite une chasse fructueuse et bon appétit!

Pour en savoir plus

Jeux

croisade

Profs

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

pleins feux

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »