L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
2 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
2 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
11 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
7 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
11 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
7 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
5 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
5 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
8 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 septembre 2017

Pleins feux sur... la chasse à la gélinotte huppée

Détails de la huppe de la gélinotte huppéeLa gélinotte huppée (Bonasa umbellus) et toi

Connais-tu l’expression : « les perdrix bourgeonnent aux premières neiges »? Lorsque les arbres ont perdu leurs feuilles et que la première neige recouvre le sol, souvent nous nous regroupons pour manger les bourgeons dans la cime des arbres. Ouvre bien l’œil la prochaine fois que tu circuleras dans un sentier, surtout s’il y a des bouleaux jaunes ou des peupliers faux-trembles, nos essences préférées!

L’habit ne fait pas le moine!

Mon nom scientifique est Bonasa umbellus. Bonasa veut dire « bon lorsque rôti » et umbellus qui signifie ombrelle, désigne la collerette de plumes que le mâle porte sur le cou.

On me connaît surtout sous le nom de perdrix. Dans les régions de la Montérégie et des Laurentides, le terme perdrix fait également référence à la perdrix grise et au tétras du Canada. Par contre, dans la région Nord-du-Québec, ce terme regroupe les lagopèdes et le tétras à queue fine. C’est un peu mêlant n’est-ce pas? Que la véritable perdrix se lève…

Il s’agit en fait de la perdrix grise, une espèce originaire d’Eurasie et introduite au Québec vers 1940. Moi, je suis une gélinotte huppée. Nous sommes tous de la grande famille des phasianidés qui compte plus de 200 espèces, dont le faisan, le dindon sauvage et la poule domestique. Mais, je suis la seule du genre Bonasa en Amérique du Nord.

Gélinotte huppéePour augmenter tes chances de succès à la chasse, il faut d’abord bien me connaître. Laisse-moi donc te révéler quelques-uns de mes secrets, mais pas tous quand même!

Selon les étapes de ma vie, je vais occuper différents types de milieux. Pour la nidification, j’utilise principalement les forêts feuillues matures. Une fois les poussins éclos, je déménage tout le monde vers des jeunes forêts de feuillus très denses. J’ai besoin d’un couvert latéral dense pour protéger ma couvée des nombreux prédateurs : les oiseaux de proie, principalement l’autour des palombes, et les mammifères, tel le renard roux. Je passe l’hiver dans les forêts mixtes matures où les conifères me protègent du vent et du froid.

De leur côté, les mâles sont moins sélectifs, mais ils ont tout de même une exigence bien particulière. Ils recherchent un monticule de terre, un rocher ou, de préférence, un tronc d’arbre renversé pour tambouriner! Ils demeurent aux alentours de leur site de tambourinage toute l’année. As-tu déjà entendu un mâle s’exécuter? Écoute! Ces performances ailées sont d’ailleurs utilisées par les biologistes pour obtenir un estimé de l’abondance des populations. Ils comptent le nombre de mâles tambourineurs le long d’un parcours d’écoute pour connaître la densité (nombre de gélinottes/km2) de gélinottes huppées dans un territoire donné. Un habitat moyen abrite de 5 à 50 oiseaux/km2.  

000-067-4   

Il y a donc quatre types d’habitat : l’habitat de tambourinage, de nidification, d’élevage des couvées et l’habitat hivernal. Tous ces différents milieux sont essentiels à ma survie. Les adultes vont demeurer dans le même secteur, mais les juvéniles vont se disperser aux alentours à l’automne. Je ne migre pas l’hiver venu, je suis une espèce sédentaire.

000-067-3Il ne faut pas t’étonner si certaines années semblent plus fructueuses que d’autres. Je serais une espèce cyclique, c’est-à-dire que, de façon récurrente, on observe dans certaines populations une diminution importante du nombre de gélinottes. Un peu comme à la bourse, les titres s’effondrent et c’est le crash! La longueur du cycle serait de 5 à 7 ans. C’est compliqué de comprendre ce phénomène des cycles, car il y a de nombreux éléments qui peuvent être considérés : les prédateurs, le climat, l’alimentation, la chasse, la qualité de mon habitat et le succès de reproduction. Les chercheurs devront se pencher sur la question pour élucider le mystère des fluctuations de mes populations. Je n’ai pas encore dévoilé tous mes secrets!

Il parait que

Je suis l’oiseau emblème de l’État de Pennsylvanie.

Ma longévité record serait de 8 ans et 6 mois en milieu naturel.

Gélinotte huppée

Je suis absente des Îles-de-la-Madeleine. J’ai été introduite à l’île d’Anticosti.

On me surnommait l’oiseau charpentier. On croyait à tort, que je frappais mes ailes contre le tronc pour tambouriner.

Tous les goûts sont dans la nature…

Gélinotte huppéeJe suis le petit gibier à plumes le plus recherché par les chasseurs du Québec. Hé oui, les gestionnaires de la faune ont fait de moi un « petit gibier ». Ce groupe comprend les « perdrix » (6 espèces d’oiseaux), les lièvres (3 espèces), la bécasse et la sauvagine. Connais-tu d’autres membres du groupe sélect des perdrix? Il y a : la perdrix grise, le tétras du Canada, le tétras à queue fine, le lagopède alpin, le lagopède des saules et moi, la gélinotte huppée.

Petit gibier, petite chasse… tout de même…. Comme le dit le proverbe : « Dans les petits pots, les meilleurs onguents ». Ma chair est délicieuse, si tu as l’occasion d’y goûter, tu verras! Certes, je n’ai pas la taille d’un orignal ou d’un ours noir, dit grand gibier, mais j’ai plus d’un tour dans mon sac. Je compte sur mon plumage cryptique pour te déjouer. À ton approche, je m’immobilise et je m’envole au dernier moment dans un bruissement d’ailes qui souvent te fera sursauter! Je suis douée pour les décollages rapides et les virages brusques dans les broussailles! Tu dois demeurer vigilant. Tu as le temps d’épauler ton arme, mais je suis déjà hors de ta vue. Quoi qu’on en dise ou qu’on en pense, cette petite chasse te réservera de grandes surprises.

Je fais l’objet d’un chapitre dans l’ouvrage de M. Serge Bouchard intitulé : Confessions animales - Bestiaire. En voici un extrait :

« Je suis la petite chasse, la fricassée de tous les jours, la dernière prise des vieilles et le premier trophée des enfants. Avec le lièvre et le poisson, j’ai assuré la subsistance de toutes ces bonnes gens qui vivaient dans le bois. Humblement dit, je suis le bouillon de la dernière chance. Je sais bien que le grand chasseur parle de caribous, d’ours et de gibiers remarquables. Plus l’animal est gros, plus le tueur est un héros. Personne ne part en safari pour tuer la perdrix. Mais les petits jours s’égrènent au fil de la petite chasse et du petit gibier. »

(Confessions animales – Bestiaire de Serge Bouchard, illustration de Pnina C. Gagnon, Montréal, les éditions du passage, 2006).

Il y a longtemps déjà que je suis au menu! À preuve, cette ordonnance écrite par l’intendant Dupuy le 23 mars 1727 défendant la chasse et le commerce des perdrix du 15 mars au 15 juillet de chaque année.

Gélinotte huppée en hiverSi tu fais partie de la relève et que tu as envie de mettre le nez dehors pour me rencontrer dans mes quartiers, tu peux te procurer un permis d’initiation à la chasse. Pour en savoir plus sur le sujet, clique ici. Qui sait, je figurerai peut-être au menu prochainement. Mais peu importe le résultat de ta chasse, je te ferai vivre toute une aventure, parole de Galliforme!

Lorsque tu achètes ton permis, une partie de la somme est réinvestie dans des projets d’aménagement et de restauration des habitats fauniques par l’intermédiaire de la Fondation de la Faune. Les retombées économiques de la chasse sont importantes. Les chasseurs dépensent des centaines de millions de dollards par année. 

Chasse à la gélinotte huppée

Pour en savoir plus

  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

 Faune et flore du pays

The Birds of North America Online

Jeux

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Fiches reliées

Gibiers du Québec - Fiches
Gibiers du Québec - Fiches

Sachez qui vous chassez !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »