L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 septembre 2017

Pleins feux sur... la chasse à l'ours noir

L'ours noir (Ursus americanus) et toi

Chasseurs et ours noir adulteAu début de la colonie, j’étais recherché pour ma viande et ma fourrure. Avec le temps, les agriculteurs ont vu en moi un ennemi qui s’en prenait au bétail et aux cultures. Il y a à peine 50 ans, j’ai reçu le titre de vermine et une prime était offerte pour ma mise à mort. Selon les époques, ce n’est pas toujours facile d’être un ours! Qu’en est-il aujourd’hui? Pour le savoir, je t’invite à lire cette capsule.

L’habit ne fait pas le moine!

À quoi ressemble ma vie? Manger, dormir et assurer ma descendance, voilà mes principales activités. Durant les mois de novembre à avril, je dors! Que se passe-t-il vraiment dans la tanière? Suis-je un véritable hibernant? Ce sujet a fait l’objet d’une autre capsule. Je t’invite à la consulter pour trouver des réponses à ces questions.

Ours noirPour être en mesure de passer près de cinq mois sans manger, je fais des réserves de graisse. Je mange donc énormément avant de m’installer dans la tanière. Trouver de la nourriture est primordial. Dès le mois de mai, je suis en quête d’aliments. Au tout début de l’été, si je trouve un faon ou un veau laissé sans surveillance, je sais en profiter…

Je recherche des fourmis, je retourne les troncs d’arbres renversés et les pierres. En fait, je mange de tout selon le temps de l’année. À la fin de l’été et au début de l’automne, je me dirige vers les sites où je trouve des petits fruits charnus, des bleuets et des framboises. Je raffole particulièrement des fruits secs comme les faînes et les glands. Ma gourmandise est légendaire et ce trait de ma personnalité est d’ailleurs exploité par les chasseurs et les piégeurs.

Appâtage - ours noirLa principale technique de chasse consiste à m’attirer vers des sites appâtés au printemps, du 15 mai à la fin juin. Comme j’ai épuisé mes réserves de graisse durant l’hiver, je suis affamé! Doté d’un excellent odorat, sans parler de ma mémoire, si je trouve un endroit où je peux facilement me procurer de la nourriture, j’y retourne sans hésiter. Le chasseur, lui, attend à l’affût bien à l’abri dans son mirador.

Mirador - chasse ours noirCe sont souvent les mâles qui sortent les premiers et ils sont très mobiles. La chasse se déroule au printemps, en même temps que le piégeage et, pour quelques zones seulement, il y a aussi une chasse automnale. De façon générale, l’automne est réservé au piégeage. Les chasseurs ont droit à un ours par année. Les personnes de l’extérieur du Québec, les non-résidents, doivent obligatoirement utiliser les services d’un pourvoyeur.

Il parait que

Ours noir

Mashkoush, Mascouche veut dire petit ours.

La pleine lune de janvier est souvent appelée la pleine lune des ours. Plusieurs oursons naissent en janvier dans la tanière.

L’enregistrement de tout ours abattu ou trouvé mort de cause naturelle est obligatoire.

Tous les goûts sont dans la nature…

J’ai un double statut, je suis un animal à fourrure (piégeage) et un gros gibier (chasse). J’ai d’abord été recherché par les piégeurs, ce n’est qu’au début des années 1980 que le Ministère m’a placé officiellement dans le groupe des gros gibiers, au même titre que les cervidés (orignal, cerf de Virginie et caribou). Comme au temps du début de la colonie, j’ai maintenant repris ma place au sein des espèces convoitées par les chasseurs.

Déplacement d'un ours noirJe fais l’objet d’un plan de gestion. Dans un plan, le Ministère fixe des objectifs par zone de chasse afin de s’assurer que je ne suis pas en danger malgré les activités de prélèvement (chasse et piégeage). Le territoire du Québec est divisé en 28 zones de chasse. Dans chacune de ces zones, il y a des règles qui s’appliquent et qui peuvent varier d’une zone à l’autre, par exemple, la période de chasse et l’engin autorisé (arc, arbalète, armes à feu, etc.).

Ainsi, tout comme pour le cerf et l’orignal, les biologistes obtiennent de l'information par zone de chasse en effectuant un suivi des récoltes. Ils peuvent connaître le nombre de bêtes abattues, le sexe de l’animal et son âge. Dans le plan de gestion on mentionne aussi l’interdiction de posséder et de vendre des vésicules biliaires pour éviter que mes cousins d’Asie et d’Europe soient victimes d’un commerce particulier.

Vésicules biliaires d'ours noirMa vésicule biliaire est très prisée, notamment par certains citoyens québécois, canadiens, américains et les communautés d’origine asiatique qui leur conféreraient des propriétés et des vertus médicinales et aphrodisiaques. Avant l’interdiction de posséder et de vendre des vésicules biliaires, ces dernières étaient achetées sur le marché québécois au prix de 5 $ à 8 $ par gramme. Comme une vésicule pèse généralement entre 20 et 30 grammes, elle se vendait donc entre 150 $ et 240 $ au Québec.

Afin de me protéger, depuis 1992, en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), tout chasseur qui désire passer les douanes d’un pays ayant adhéré à la CITES avec une partie quelconque d’un ours noir doit d’abord obtenir un permis d’exportation de la CITES du pays d’où provient l’ours. Le Canada, dont le Québec, est signataire de cette convention.

Malgré cela, en 2002, au terme d’une vaste enquête, près de 200 agents de protection de la faune du Québec ont démantelé un réseau de braconnage de vésicules biliaires d’ours noirs et de chair de gros gibiers. Les vésicules étaient principalement écoulées dans certaines provinces canadiennes, aux États-Unis et dans des pays asiatiques comme la Corée, le Vietnam et la Thaïlande. Il s’agissait de l’opération America.

Mal encadrées, les activités de chasse et de piégeage pourraient avoir un impact négatif sur ma population, c’est pourquoi les biologistes sont vigilants et suivent de près les résultats de mon exploitation. Ils estiment qu’il ne faudrait pas prélever plus de 4 500 ours par année, sinon les femelles risquent d’être affectées. Les femelles doivent être protégées, car je ne suis pas prolifique. Elles mettent bas aux deux, voire aux trois ou quatre ans selon la disponibilité de nourriture. Les mâles, eux, sont beaucoup plus mobiles et hasardeux que les femelles. Ils devraient normalement représenter plus de 65 % des bêtes prélevées et constituent donc un bon indicateur de suivi de la récolte. Si nécessaire, des modifications aux modalités d’exploitation de mon espèce peuvent être apportées (changement de la période de chasse, restriction dans les engins, etc.).

Je pose un défi aux biologistes qui ont la tâche de bien gérer mon espèce. Je ne leur ai pas encore livré tous mes secrets.

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »