L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Portes ouvertes virtuelles
Place aux experts

Ils vivent des rêves professionnels; découvrez leur quotidien hors norme.

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
6 votes
221
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
Portes ouvertes virtuelles
Place aux experts

Ils vivent des rêves professionnels; découvrez leur quotidien hors norme.

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
6 votes
221
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Sylvain Marois - Technicien forestier
Sylvain Marois – Technicien forestier passionné

Travailler en forêt, mais autrement, en été comme en hiver? Exaltant !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
2 votes
255
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
6 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
6 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
2 votes
118
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
3 votes
255
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
Portes ouvertes virtuelles
Place aux experts

Ils vivent des rêves professionnels; découvrez leur quotidien hors norme.

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
6 votes
221
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous piquent une course sur les plaines du Grand-Nord, les petites tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
Pleins feux sur...
Pleins feux sur...

D'un mois à l'autre, redécouvrez la faune sous ses aspects les plus étonnants

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
4 votes
255
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
La faune du Nunavik et vous
La faune du Nunavik et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune au Nunavik

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
15 votes
204
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Minéralogie et géologie
Le patrimoine géologique du Québec – Affiche

Des trésors méconnus se cachent dans nos paysages

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255
Place à la relève
Place à la relève

« Moi, plus tard, je prendrai soin des caribous… »

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Guide pratique d’identification des cailloux
Guide pratique d’identification des cailloux

Partout et dans tout, il y a des roches, mais elles ne disent pas toutes la même chose !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
209
Guide pratique d’identification des cailloux
Guide pratique d’identification des cailloux

Partout et dans tout, il y a des roches, mais elles ne disent pas toutes la même chose !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
3 votes
255
Portes ouvertes virtuelles
Place aux experts

Ils vivent des rêves professionnels; découvrez leur quotidien hors norme.

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
6 votes
221
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

3 octobre 2010

Pleins feux sur... l'Halloween et l'araignée

L'araignée et toi

Boo! L’Halloween évoque la peur, les mauvais esprits et les animaux maléfiques. C’est le moment de se déguiser en monstres, en sorcières ou parfois aussi de se mettre dans la peau d’un superhéros. Ah si tu pouvais te déplacer comme l’homme-araignée (Spiderman) d’un édifice à l’autre et emprisonner tes ennemis dans une toile. L’idée de ressembler à ce personnage te fait sans doute rêver mais penserais-tu un seul instant à être une véritable araignée? Pour la plupart des gens, cette bestiole suscite dédain et répulsion, que dis-je horreur et frissons! Évidemment si tu as envie de faire crier toute la maisonnée, c’est une autre histoire! Comment réagis-tu à la vue d’une araignée? Es-tu arachnophobe ou arachnophile?

L'habit ne fait pas le moine!

Pas besoin d’avoir peur de ces petites bêtes, même si toutes les araignées du Québec ont la capacité de mordre des insectes, aucune n’est dangereuse pour l’humain. Ici, une seule espèce, Cheiracanthium mildei, peut infliger une morsure qui provoquera parfois une réaction cutanée. Sur les 40 000 espèces connues de la planète, à peine une douzaine d’araignées présentent un danger réel pour la santé humaine. La plupart de ces espèces sont tropicales et se trouvent surtout en Australie. Parfois, une veuve noire arrive accidentellement jusqu’à nous dissimulée dans les emballages de fruits importés, surtout des raisins en provenance de l’Ontario ou des États-Unis. Imagine le cri de la personne qui tend la main vers les fruits et qui découvre cette araignée!

Il parait que

C’est le mythe d’Arachné qui serait à l’origine du nom de la classe des arachnides. Dans la mythologie grecque, Arachné et la déesse Athéna se livrent une bataille pour déterminer la meilleure tisseuse. La déesse Athéna remporte la victoire et Arachné, choquée, se donne la mort! Athéna, compatissante, change Arachné en araignée pour qu’elle tisse des toiles pour l’éternité.


Il y a des millions d’années, des araignées encore plus grosses qu’aujourd’hui vivaient sur notre continent. En Argentine, des chercheurs ont découvert le fossile du corps d’une araignée mesurant 35 cm. L’animal aurait, selon les scientifiques, une envergure d’un mètre incluant ses pattes ! Rien pour nous rassurer…

Le record mondial revient à une mygale qui mesure jusqu’à 33 cm incluant ses pattes.

Il existe sept ou huit espèces d’araignées qui sont actives sous la neige.

Les araignées comme les insectes font partie des Arthropoda et c’est là leur seul point en commun. Les insectes ont six pattes et des antennes, et ils peuvent avoir des ailes; la tête et le thorax sont distincts. Ils appartiennent à la classe Insecta. Les araignées ont huit pattes, aucune antenne et aucune aile, et la tête et le thorax sont fusionnés. Les araignées appartiennent à la classe Arachnida. Au Québec, on trouve aussi dans cette classe les mygales, les scorpions, les tiques, les faucheux et les pseudoscorpions.

Dans la province, on dénombre environ 656 espèces d’araignées réparties en 32 familles. En général, nos araignées sont petites, à peine moins de 10 mm. La plus grande araignée du Québec est l’araignée d’eau Dolomedes tenebrosus qui atteint les 26 mm. Les quatre espèces de Dolomedes vivent près des plans d’eau et des quais. Elles capturent des insectes aquatiques, des libellules, des têtards et parfois des petits poissons. Elles plongent même pour les poursuivre et elles peuvent passer une demi-heure sous l’eau! Leur morsure peut être douloureuse si elles sont manipulées sans précautions.

Peu importe leur taille, toutes les araignées sont des prédatrices. Parfois, les araignées mangent même d’autres… araignées! En fait, ce sont des opportunistes qui vont se nourrir d’à peu près n’importe quoi de vivant. C’est plus une question de taille que d’autres choses.

Toutes les araignées, mâles et femelles, fabriquent de la soie, mais celle-ci ne sert pas toujours à tisser leur toile de capture. On divise les araignées en deux groupes : les fileuses et les araignées chasseresses. Seules les araignées fileuses construisent de véritables toiles; elles tendent donc des filets.

Du côté des fileuses, les araignées de la famille des Agelenidae tissent leur toile mais la soie utilisée n’est pas collante! Comment font-elles alors pour capturer leurs proies? Grâce à leur rapidité! Les Agelenidae guettent leurs victimes et se jettent dessus dès qu’elles se posent sur la toile. Elles les transportent ensuite dans leur retraite, un étroit couloir de soie qui comporte une issue de secours, au cas où certaines victimes se montreraient trop farouches.

Au contraire, chez les Araneidae la soie collante de leur toile sert à capturer les proies. Quand une victime est prise au piège, l’araignée lui injecte son venin mortel. Elle la met de côté et attend le prochain intrus. Elle le mangera plus tard. Savais-tu que la position et l’endroit de la toile influencent le choix de sa nourriture? En effet, l’araignée choisit l’endroit où elle tisse sa toile en fonction des proies qu’elle désire capturer. Quand un endroit n’est plus abondant en nourriture, elle l’abandonne et va tisser une nouvelle toile ailleurs.

Comme leur nom l'indique, les araignées chasseresses chassent activement leurs proies ou se mettent à l'affût de ces dernières à certains endroits, par exemple près des fleurs ou des plans d’eau. Les Salticidae détectent leurs proies grâce à leur vue perçante; elles bondissent dessus en faisant de petits sauts, d’où leur nom populaire d’araignées sauteuses.

Ces araignées laissent parfois traîner derrière elles un fil de soie qu’elles utilisent comme un « bungie » pour remonter lorsqu’elles ont manqué leur proie.

Bien que Platycryptus soit un as du camouflage, Misumena vatia est la championne incontestée du mimétisme. Les caméléons ne sont pas les seuls à changer de couleur, cette espèce d’araignée le fait aussi! Rien de mieux pour capturer les insectes pollinisateurs que de se confondre avec la fleur sur laquelle on se trouve. Elle porte d’ailleurs le nom anglais de flower spider.

 

Guide d'identification des araignées du QuébecTous les goûts sont dans la nature…

Fascinantes, ces bestioles, ne trouves-tu pas? L’arachnologue Pierre Paquin en sait quelque chose. Il est l’auteur du « Guide d’identification des Araignées (Araneae) du Québec », un magnifique ouvrage abondamment illustré par Nadine Dupérré. Jette un coup d’œil; as-tu pensé que ces parties dessinées à la main font souvent moins de 1 mm? Ce sont les organes reproducteurs (le pédipalpe du mâle et l'épigyne de la femelle), et c’est avec cela que les arachnologues parviennent à identifier les espèces! Absolument incroyable!

Le Canada, qui a déjà eu une très bonne réputation en matière de sciences naturelles, ne compte plus qu'un arachnologue professionnel depuis le départ à la retraite de Charles D. Dondale ainsi que de son excellent technicien, James H. Redner. Il s’agit de M. David Shorthouse du Manitoba. Pionnier en la matière au cours des années 50, M. Dondale travaillait au ministère de l’Agriculture du Canada jusqu’en 1991, et la gigantesque collection qu’il a contribué à créer est aujourd’hui sous la responsabilité du Centre de recherche sur les céréales et les oléagineux! Comptant plus de 400 000 spécimens, elle est pourtant la quatrième en importance sur le continent, après celles de l’Université Harvard, du New York Museum of Natural History et de la California Academy of Science. Si tu as de la patience et le souci du détail, tu pourrais te lancer dans l’étude des araignées, car il y a encore beaucoup à faire. Que dirais-tu de parcourir les différents milieux à rechercher ces petites bêtes aux quatre coins du Québec? Il y a des espèces qui ne sont toujours pas décrites donc qui n’ont pas de nom!

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »