L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

3 octobre 2015

Pleins feux sur... l'hiver et l'ours noir

L’ours noir (Ursus americanus) et toi

Oursons nouveaux nés

Contrairement à la croyance populaire, je ne suis pas un véritable hibernant. J’entre plutôt dans un état de torpeur. Je repose dans une sorte de léthargie, mais je peux me réveiller à tout moment, si je suis dérangée. Durant près de six mois, je ne mange pas, je ne bois pas, je n’urine pas et je ne défèque pas non plus. La température de mon corps s’abaisse légèrement pour se maintenir entre 31 et 35 ºC alors que le reste de l’année, elle varie de 37 à 38 ºC. Phénomène extraordinaire, je donne naissance à mes petits dans la tanière, durant l’hiver. Ils sont minuscules et pèsent à peine 300 grammes, un peu moins qu’une livre de beurre! Quel est mon secret pour réussir à passer l’hiver dans cet état?

L’habit ne fait pas le moine!

Griffes sur hêtreMa stratégie est bien simple, j’engraisse. Je m’empiffre, je me gave, une véritable goinfre! Je suis omnivore. Au menu, il y a des herbes, des fraises, des framboises, des bleuets, des glands, des faînes, ah je raffole des noix! Tu as peut-être déjà vu les traces de mes griffes sur l’écorce du hêtre. 

Je mange aussi des insectes, j’aime bien les fourmis que je trouve dans les souches et les troncs. Je ne suis pas une fine gueule, je rôde parfois dans les dépotoirs. Si je peux avoir accès à des champs de maïs, je serai plus grasse que mes semblables qui se seront contentées de nourriture sauvage. De plus, j’aurai la chance de donner naissance à plus d’oursons. Chez les ours, le poids santé, c’est le poids maximum! Durant cette période intensive de boulimie, je prends environ 10 kg par semaine! 

De mai à septembre, j’ai besoin de 5 000 à 8 000 kcal/jour. De l’automne jusqu’à l’entrée en hibernation en novembre, mes besoins grimpent de 8 000 à 20 000 kcal/jour. Pour maintenir mon métabolisme de base et me reproduire, j’utilise les graisses comme carburant. Ces réserves adipeuses me fournissent la majeure partie de mon énergie durant l’hiver. Le reste de mon énergie provient de la dégradation des protéines. Mon corps possède une excellente capacité à transformer les sucres en graisses. Au cours de l’hiver, je puise donc mon énergie dans mes réserves de graisse. J’aurai perdu environ 25 % de mon poids à la sortie de la tanière. Plus j’ai de jeunes avec moi, plus je maigris.  

Être grasse c’est une chose, il faut ensuite que je m’assure de maintenir la température de mon corps. D’après toi, qu’est-ce qui peut bien faire varier la température d’un ours au cours de son repos hivernal? Deux facteurs : la température à l’intérieur de la tanière et le dérangement. La qualité de la tanière est donc très importante.  Tanière d'ours

La tanière me permet de conserver ma chaleur et mon énergie. Elle doit être juste assez grande pour que je puisse lever la tête et me retourner sur moi-même. La grandeur de la chambre d’une tanière varie selon le poids de l’ours. Comme nous sommes généralement plus petites que les mâles, nos tanières sont de dimensions réduites par rapport à celles des mâles. En plus de m’isoler du froid, la tanière me protège des inondations au printemps, des prédateurs comme le loup et les ours mâles ainsi que du dérangement causé par les humains. 

Certains chercheurs pensent que les tanières ne sont pas toutes égales sur le plan de l’isolation thermique. Les tanières creusées ou celles se trouvant dans des cavités (arbres creux, cavernes, cabanes de castor) possèdent les meilleures qualités isolantes. Les tanières aménagées sous des amas de matière végétale ou encore les nids posés directement au sol sont moins performantes. Par contre, s’il y a une épaisseur de neige importante leur degré d’isolation augmente.  

Qui sont les as de la construction, les femelles ou les mâles? De façon générale, les tanières construites par des femelles, surtout celles qui sont gestantes, sont plus élaborées (ex. : tanières creusées, troncs d’arbre) et offrent une meilleure protection que celles construites par les mâles. Ceux-ci utilisent plutôt les amas de branches, les troncs d’arbre renversés et au sud, les nids.

Il parait que

Dans le cas de l’étude menée en Outaouais, au moment de la visite des tanières en février et mars, les oursons pesaient en moyenne 1 kg et les mères avaient perdu environ le quart de leur poids. 

. 

« Teddy Bear », le célèbre ours en peluche, doit son nom au président Théodore Roosevelt qui aurait épargné un ours blessé lors d’une partie de chasse. 

. 

Je marche sur la plante des pieds, comme toi. Nous sommes plantigrades.

Empreintes d'ours 

Je peux atteindre 55 km/h à la course, sur de courtes distances.

. 

Ils sont célèbres pour leur gourmandise, Yogi l’ours et Winnie l’ourson.

 

Tous les goûts sont dans la nature… 

Ours endormiUne étude de trois ans a été menée dans l’Outaouais. Des femelles adultes ont été capturées et munies de colliers émetteurs. Les biologistes ont ensuite localisé ces femelles dans leurs tanières et leur ont rendu visite en février et mars! Après avoir immobilisé les bêtes à l’aide de tranquillisants, ils ont pris diverses mesures : le poids des oursons, le poids de la mère avant et après l’hibernation, la température du corps, la longueur totale, la taille des pattes, etc. Ils en ont profité aussi pour recueillir de l’information sur les tanières. Ils ont appris que… 

Une tanière typique possède une ouverture moyenne de 51 cm par 40 cm qui donne sur un tunnel d’une longueur moyenne de 78 cm. Ce tunnel mène à une chambre ayant une forme quasi sphérique de 75 cm de hauteur, sur 78 cm de largeur et sur 77 cm de profondeur. Le sol de la tanière est recouvert d’une couche de matière végétale d’environ 8 cm d’épaisseur. Cette litière est composée de deux à trois éléments différents, principalement des brindilles de toutes sortes et des feuilles. 

L’ouverture des tanières est généralement orientée vers l’est ou le sud. Le volume de la chambre varie en fonction du poids de la femelle et de son état. Une femelle qui a déjà des petits avec elle va creuser une chambre plus spacieuse qu’une femelle qui est gravide. Dans cette étude, presque tous les types de tanières ont été trouvés, sauf les cavernes et les nids.  

L’entrée en tanière varie selon plusieurs facteurs : la disponibilité de nourriture, la condition physique des ours et l’arrivée des premières chutes de neige. Là où il y a du hêtre, tant que des faînes sont disponibles, les ours en profitent pour manger ces fruits. Plus on va vers le nord et plus l’entrée dans la tanière se fait tôt. Normalement, les femelles gestantes entrent en dormance hivernale avant les femelles non gestantes et les mâles.

Pour en savoir plus

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

.

Faune et flore du pays

.

Émission Radio-Canada - La semaine verte

.

Il parle avec les loups

.

Jeux

 

.

Profs

.

Retour à la liste des Pleins feux sur... et leurs Croisades
Retour aux Pleins feux sur... et leurs Croisades

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

hibernation, hiver, ours noir, tanière

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »