L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 juin 2018

Pleins feux sur... la pêche et la pisciculture

La pisciculture et toi

Omble de fontaine au parc Découverte NatureSi tu regardes bien le mot « pisciculture », tu peux le diviser en deux parties. Tu dois d’abord reconnaître le mot « culture » qui fait appel à la notion d’élevage. Il y a aussi « pisci » du latin piscis qui signifie poisson. La pisciculture est donc l’élevage des poissons. On nomme les personnes qui travaillent dans ce domaine des pisciculteurs.

L’habit ne fait pas le moine!

Bassin d'élevage de la station piscicole de Baldwin-CoaticookTout d’abord, pour réussir à élever des poissons comme ceux que l’on trouve dans nos lacs et rivières, cela prend beaucoup d’équipement. Il faut reproduire les différentes conditions recherchées par l’espèce et ce n’est pas toujours aussi facile que de mettre un poisson rouge acheté en animalerie dans un bocal. Certaines espèces de poissons sont plus difficiles que d’autres. C’est un peu comme les humains, par exemple. Tu dois sûrement avoir un ou une ami ou une amie qui est difficile avec la nourriture, car il ou elle a des goûts bien précis et même différents de toi. Nos poissons sont un peu comme cela, mais sur divers autres sujets en plus de l’alimentation. Ils ont souvent des demandes spéciales comme une température bien précise de l’eau. D’autres conditions comme l’intensité de la lumière, le courant et l’acidité de l’eau sont aussi importantes. Toutes ces contraintes font en sorte que la reproduction en pisciculture n’est pas encore possible pour toutes les espèces de poissons. Par contre, une fois qu’on a découvert la recette pour réussir avec une espèce précise, on en prend bonne note, car il faut travailler fort pour la trouver.

Il y a de nombreuses piscicultures au Québec : environ 80 sont privées et 3 sont publiques et appartiennent au gouvernement du Québec. Les piscicultures privées offrent trois principaux services : l’ensemencement, la table et l’étang de pêche. L’ensemencement consiste à déposer des poissons vivants dans des plans d’eau naturels et artificiels. Le service de la table signifie que certaines espèces sont destinées au marché de l’alimentation. Le service de l’étang de pêche indique que l’entreprise possède un étang de pêche qui est ouvert au public.

La pisciculture joue un rôle important dans l’environnement grâce à l’ensemencement : la conservation et la restauration de notre patrimoine naturel. Le patrimoine naturel, c’est l’ensemble de notre belle nature incluant la faune et la flore. La pisciculture peut nous aider à préserver les espèces de poissons ou nous permettre d’essayer de réparer des erreurs du passé qui ont mené à la disparition de certaines espèces. Alors, tu veux savoir comment cela fonctionne?

Vue aérienne de la station piscicole de Baldwin-CoaticookAu Québec, les trois piscicultures publiques ont pour but la conservation, la restauration et l’aménagement faunique. L’une d’elles est située à Tadoussac, sur la Côte-Nord; elle est spécialisée dans l’élevage du saumon atlantique et de la ouananiche. Une deuxième est située à Lac-des-Écorces, dans les Laurentides; celle-ci est plutôt spécialisée dans l’engraissement des poissons de la famille des salmonidés comme l’omble de fontaine, le touladi, l’omble moulac et la truite brune. Finalement, la station piscicole de Baldwin-Coaticook, en Estrie, joue un rôle dans la production et la réintroduction dans les cours d’eau du Québec de poissons désignés menacés, comme le bar rayé et le chevalier cuivré. Nouvellement améliorée, cette station a de nombreuses installations permettant également l’élevage de plusieurs autres espèces importantes de poissons. Voyons voir ce que les pisciculteurs de l’Estrie font dans leur établissement.

Oeufs de poisson en incubation à la station piscicole de Baldwin-CoaticookCette station piscicole procède aux premières étapes de la vie de certaines espèces de salmonidés nommés plus haut. Les pisciculteurs se chargent de la reproduction ainsi que de la majeure partie de l’incubation des œufs et des alevins, ce stade où le jeune poisson dépend encore de son sac vitellin pour se nourrir. Ensuite, ces jeunes poissons sont transférés à la station de Lac-des-Écorces où ils poursuivent leur croissance. Beau travail d’équipe entre nos piscicultures du Québec, n’est-ce pas?

Alevins de doré jaune à la station piscicole de Baldwin-CoaticookÀ Baldwin-Coaticook, on fait aussi l’élevage de dorés jaunes. Cette espèce a la plus grande importance économique parmi les poissons d’eau douce du Canada. Au Québec, les amateurs de pêche l’apprécient au point qu’elle se retrouve au deuxième rang des espèces les plus prisées. Grâce à cet élevage, la station piscicole relâche des dorés jaunes dans les lacs et cours d’eau de l’Abitibi dans le but de réintroduire et maintenir l’espèce. Des dorés sont aussi relâchés dans les cours d’eau et les lacs de l’Estrie, afin de maintenir le nombre d’individus dans la population déjà présente. La prochaine fois que tu as la chance de pêcher un doré jaune, pense à la pisciculture qui te permet d’avoir accès à cette espèce!

Il parait que

En 2008, des biologistes ont noté une première observation d’un site de reproduction de la population de bar rayé du fleuve Saint-Laurent. Un second site de reproduction a été découvert dans la rivière Ouelle en 2013. Que de bonnes nouvelles! 

La station piscicole de Baldwin-Coaticook fait également l’élevage de bars rayés, une espèce complètement disparue du fleuve Saint-Laurent vers le milieu des années 1960. Le but de cet élevage est de réintroduire cette espèce là où elle vivait en abondance auparavant. Bien que les raisons de sa disparition soient incertaines, plusieurs chercheurs pensent que la surexploitation par la pêche ainsi que la perte d’habitat pour la reproduction ont eu des impacts importants. La pisciculture s’occupe donc de la reproduction du bar rayé qui a débuté à l’aide de spécimens provenant de la rivière Miramichi au Nouveau-Brunswick. De cette manière, des bars rayés de différents âges, 6 mois, 1 an ou 8 ans, sont introduits dans le fleuve Saint-Laurent depuis quelques années. N’est-ce pas excitant de se dire qu’un jour tu vas sûrement pouvoir pêcher du bar rayé comme pouvait le faire ton grand-père ou ton arrière-grand-père dans le fleuve Saint-Laurent?

Chevalier cuivréFinalement, la station piscicole de l’Estrie tente aussi de préserver le poisson que nous, les Québécois, sommes les seuls et uniques à avoir au monde, le chevalier cuivré. Peux-tu imaginer, il n’y a en nulle part ailleurs dans le monde? Désigné « menacé » depuis 1999 par la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du Québec, le chevalier cuivré n’a que deux frayères connues dans la rivière Richelieu. On ensemence donc cette rivière, des chevaliers cuivrés élevés à Baldwin-Coaticook dès qu’ils atteignent un poids de 1 gramme. Cette intervention permet d’augmenter le nombre de jeunes dans cette population qui est vieillissante, toujours dans le but de conserver l’espèce.

En bref, il n’est pas facile de trouver un bon équilibre entre la demande des pêcheurs sportifs et commerciaux, la demande des consommateurs et le bien-être des populations de poissons dans nos eaux. Des lois et règlements existent maintenant dans le but de veiller à leur protection, et la pisciculture est un second outil efficace pour aider à trouver cet équilibre. D’ailleurs, si cela t’intéresse, tu peux visiter la pisciculture de Baldwin-Coaticook!

Tous les goûts sont dans la nature...

C’est d’ailleurs ce qu’ont fait les gagnants du tirage d’une journée de pêche grâce au programme « La faune et vous ». Le 19 juin 2013, au parc Découverte Nature, les élèves de 6année de l’école de l’Assomption de Granby et leur enseignant, Monsieur Maxime Déragon, ont d’abord eu droit à une visite guidée de la pisciculture de Baldwin-Coaticook, suivie d’une visite du marais. Ils ont aussi nourri des truites en rivière et finalement l’heure était à l’apprentissage avant de « jeter la ligne à l’eau ».

Formation à la pêche par un agent de protection de la faune Les jeunes étaient séparés en quatre équipes : Bobby et ses Skittles, les Boys, les JAYJE et les requins attaquent. Chaque équipe était accompagnée d’un agent de protection de la faune, qui a d’abord initié les élèves à la pêche en leur apprenant les principales règles à respecter lors de la pêche, les notions de sécurité, des astuces pour pêcher et l’importance de l’habitat du poisson.

Pêche en compagnie d'un agent de protection de la fauneAprès un bon dîner et une dégustation de truite, c’était le moment de pêcher. Chaque équipe avait droit à une canne à pêche prêtée par le parc Découverte Nature où se trouve la pisciculture. Accompagnées de leur agent de protection de la faune, les équipes se sont installées autour d’un étang ensemencé sur le territoire du parc. Une personne par groupe pêchait à la fois; cela permettait aux autres personnes de l’encourager et de la soutenir. Voir l'album photo de la journée.

Pêche en compagnie d'un agent de protection de la fauneAinsi, tout le monde a eu la chance de repartir à la maison avec deux poissons bien au frais dans une glacière. Gageons que, pour la majorité, ils ont dû être dégustés le soir même! De plus, les jeunes ont chacun reçu un ensemble de canne à pêche et un certificat Pêche en herbe leur servant de permis de pêche jusqu’à l’âge de 18 ans. Avec la belle saison qui débute, il est temps d’aller profiter de nos lacs, de nos rivières et de notre fleuve. À vos cannes à pêche!

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

pleins feux sur

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »