L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

27 juillet 2016

Pleins feux sur... la recherche et la perdrix grise

Perdrix grisesLa perdrix grise (Perdix perdix) et toi

Plusieurs espèces d’oiseaux prétendent être des perdrix : la perdrix noire, la perdrix des savanes, la perdrix blanche, la perdrix de Hongrie, la perdrix européenne, la perdrix (tout court) et la perdrix grise! Qui est la véritable perdrix?

L'habit ne fait pas le moine

Les perdrix font partie de la famille des phasianidés qui compte sept espèces au Québec. Selon les régions et les personnes, la même espèce est connue sous différentes appellations. Par exemple, la majorité des gens utilise le mot perdrix pour désigner la gélinotte huppée. Les noms scientifiques sont plus révélateurs et permettent de s’y retrouver. En lisant ces noms, saurais-tu identifier la perdrix? Il y a : Meleagris gallopavo, Bonasa umbellus, Lagopus muta, Lagopus lagopus, Perdix perdix, Tympanuchus phasianellus, Falcipennis canadensis. Je te donne un indice? La première syllabe du nom latin et du nom commun est la même. La seule digne de ce nom est Perdix perdix et elle correspond à… la perdrix grise.

Voici un bref portrait de la famille :

Meleagris gallopavo, dindon sauvageDindon sauvage

Bonasa umbellus, Gélinotte huppée (perdrix)Gélinotte huppée

Lagopus muta, Lagopède alpinLagopède alpin

Lagopus lagopus, Lagopède des saules (perdrix blanche)Lagopède des saules

Perdix perdix, perdrix grise (perdrix de Hongrie, perdrix européenne)Perdrix grise

Tympanuchus phasianellus, tétras à queue fine (gélinotte à queue fine)Tétras à queue fine

Falcipennis canadensis, tétras du Canada (perdrix noire, perdrix des savanes)Tétras du Canada

.

Mis à part le dindon sauvage, qui fait plutôt bande à part, on se perd facilement dans le monde des perdrix! Essayons de tirer tout cela au clair.

Qui dit perdrix fait généralement référence à la gélinotte huppée. Il s’agit sans doute d’une histoire qui se répète. Lors de leur arrivée au Québec, les Européens ayant trouvé des ressemblances entre cet oiseau et la perdrix européenne, ils l’ont alors nommé perdrix. C’est la même chose pour le chevreuil et le cerf de Virginie ainsi que pour le merle et le rouge-gorge. De leur côté, les Autochtones appelaient la gélinotte huppée l’oiseau charpentier. Pourquoi? Le mâle tambourine et le son produit par le battement rapide des ailes ferait penser au travail de construction d’un charpentier. La gélinotte huppée occupe les forêts feuillues et mixtes.

Les lagopèdes

Il y a deux espèces de lagopèdes au Québec. Ce sont des oiseaux nordiques qui habitent la toundra. En hiver, le plumage blanchâtre des mâles et des femelles les distingue facilement des autres membres de la famille. Le lagopède des saules porte d’ailleurs le nom de perdrix blanche.

Le lagopède alpin s’appelait autrefois le lagopède des rochers. Le mince bandeau noir de part et d’autre de l’œil chez le mâle permet de le différencier du lagopède des saules. Ces deux espèces migrent parfois plus au sud en Abitibi et au nord du lac Saint-Jean. Ce petit gibier est prisé des communautés cris et des Inuits.

Les tétras

000-203-002Du côté des tétras, c’est également le chaos! Plusieurs personnes confondent la femelle de la gélinotte huppée avec les femelles des tétras, qui en plus sont aussi appelées perdrix noire ou perdrix des savanes (pour le tétras du Canada) et gélinotte (pour le tétras à queue fine)! Pour les reconnaître, tout se joue dans la couleur des sourcils et des plumes de la queue.

Le tétras à queue fine préfère les milieux plus ouverts, les tourbières. Il occupe l’ouest et le nord de la province, dans les régions de l’Abitibi et du nord du Québec. Il est remarquable en période de reproduction. Plusieurs mâles se rassemblent alors pour exécuter des danses afin de séduire des femelles. Ils combattent farouchement dans des arènes. Pour voir, clique ici.

Le tétras du Canada est moins spectaculaire, mais il se pavane également pour attirer une femelle. Pour le voir, clique ici. Il préfère les forêts d’épinettes, de sapin baumier, de mélèze ou de pins gris.

Finalement la seule et véritable perdrix digne de ce nom est la perdrix grise. Il s’agit d’une espèce d’Eurasie introduite en Amérique du nord vers 1940. Elle occupe les milieux agricoles ouverts. De forme plutôt arrondie et ramassée, elle est la plus petite de la famille. Il y a généralement une tache en forme de fer à cheval sur le ventre du mâle.

Il parait que

Cacaber signifie : imiter le cri
de la perdrix.

 

La famille des phasianidés compte un peu plus de 200 espèces
dans le monde.

 

L’émetteur de type collet (neck-lace) ne dépasse pas 3 % du poids de l’oiseau.

Il faut utiliser plusieurs indices pour arriver à bien identifier les espèces : habitat, couleur des sourcils, couleur des plumes de la queue, présence ou non de taches sur les plumes, etc. Tous ces oiseaux sont du gibier. Les chasseurs doivent être en mesure de bien identifier les espèces et souvent en plus ils ont à distinguer les sexes! L’habitat occupé par tous ces oiseaux varie et peut procurer un indice supplémentaire pour discriminer les espèces. Toutefois certaines espèces ont des aires de répartition qui se chevauchent. Comme les oiseaux ne connaissent pas les frontières, leurs déplacements font en sorte qu’ils peuvent parfois cohabiter dans une même région.

Tous les goûts sont dans la nature

La chasse à la perdrix grise est autorisée dans la plupart des zones de chasse du sud du Québec. Cependant, elle est encore peu pratiquée par les chasseurs, contrairement en Europe. Afin d’assurer une saine gestion de l’espèce, il est primordial de connaître l’état des populations. Pour ce faire, il faut réaliser des inventaires. Mais comment faire?

Nid de perdrix griseUn projet de recherche a été mis sur pied afin d’évaluer deux méthodes d’inventaire des populations de perdrix grises, soit la méthode de détection par le chant du coq et la méthode par battue avec des chiens pointeurs. Un second objectif est d’identifier les habitats de nidification et d’élevage des couvées. On pourra alors établir des normes d’aménagement de l’habitat pour maintenir ou accroître les conditions favorables à la survie des populations de perdrix grises au sud du Québec.

Il faut d’abord capturer des perdrix. Cette étape se déroule en hiver. Durant cette saison, la perdrix grise forme des groupes de plusieurs individus appelés une compagnie. La compagnie fréquente les fermes pour s’y nourrir de grains ou creuse des trous dans la neige pour se nourrir d’herbes ou de graines de plantes sauvages. Elle visite aussi les postes d’alimentation d’oiseaux.

Cage de captureIl suffit de déposer des grains au sol et d’attendre. Les biologistes et les techniciens de la faune se tiennent prêts afin de déclencher un lance-filet. Ils utilisent aussi des cages en trèfle : l’oiseau entre mais ne trouve pas la sortie… en théorie!

Perdrix grise munie d'un émetteurUne fois les poules capturées − oui! on dit des poules en parlant des femelles de la perdrix grise et on utilise le mot coq pour désigner le mâle −, elles sont munies d’un émetteur radio (VHF) de type collet, afin de les suivre à distance. Au cours du projet, des émetteurs seront installés; un maximum de trois émetteurs est installé par compagnie. Cela permet d’avoir un échantillon bien réparti sur le territoire à l’étude. Résultats de l’hiver 2016 : 13 oiseaux capturés, 9 munis d’émetteurs. Pierre Blanchette, le biologiste chargé de projet, raconte : « Au début, on voulait mettre des émetteurs seulement aux poules, donc on a relâché des coqs. Mais devant la difficulté à en capturer, on en a mis à des coqs. » Les oiseaux ont été relâchés aux sites de capture.

Méthode d’inventaire de détection par le chant du coq

Au printemps, de la fin de mars à la fin d’avril, on retourne localiser les poules munies d’un émetteur. On détermine ensuite des points d’écoute dans le secteur. Comme c’est la période des amours, on suppose que chaque femelle sera accompagnée d’un mâle pour former un couple. Le mâle défend son territoire et il réagit au chant de son espèce. D’abord on écoute… On fait entendre le chant d’une perdrix grise. On écoute encore… Les mâles devraient répondre à leur tour. Il suffit de compter le nombre de coqs entendus et de les localiser sur une carte. Chaque point d’écoute sera visité trois fois. Ce type d’inventaire se déroule au crépuscule ou à l’aurore. Une fois toutes ces données obtenues, on y ajoutera des informations relatives à la température, à la date, au moment de la soirée, à la vitesse du vent, etc., tout cela afin de déterminer les conditions optimales et nécessaires pour réaliser ce type d’inventaire.

Résultats du printemps 2016

L’écoute des chants de perdrix grise à l’aide d’un « sound meter » (enregistreuse numérique) a été testée afin de préciser les conditions favorables à ce type d’inventaire (dates, période de la journée, météo, etc.). Les analyses des résultats sont en cours.

Méthode d’inventaire par battue en blanc avec des chiens pointeurs

Inventaire par battue en blanc avec des chiens pointeursCet inventaire s’effectue au printemps (début avril au début mai) lorsque les couples ont établi leur territoire et avant que la poule commence la ponte. Les poules munies d’émetteurs sont localisées avant le début de l’inventaire, indépendamment des observateurs qui effectueront la battue. Des parcelles d’inventaire sont identifiées, certaines avec présence de poules et d’autres non afin d’y effectuer une battue. Le nombre d’observateurs et de chiens par parcelle varie en fonction de la taille de cette dernière. On réalise la battue, les chiens accompagnés de leurs maîtres trouvent les oiseaux et les pointent.

Après la battue, les poules avec un émetteur sont de nouveau localisées afin de déterminer leur réaction à la battue. Trois types de réponses sont possibles :
1. la poule est détectée par les observateurs;
2. la poule n’est pas détectée, mais est demeurée dans la parcelle d’inventaire;
3. la poule n’est pas détectée, mais est sortie de la parcelle d’inventaire.

Habitat de la perdrix griseFinalement, une fois les inventaires terminés, on tentera d’identifier les habitats utilisés pour la nidification et l’élevage des couvées. On utilise une fois de plus la télémétrie pour repérer les poules et leurs nids. Il faut prendre bien soin de ne pas déranger les oiseaux ni d’attirer d’éventuels prédateurs. Une fois que la poule a quitté le nid avec sa couvée, on positionne le nid précisément et on compte le nombre d’œufs pondus et éclos. La végétation environnante est prise en compte (composition et densité).

Résultats

Lâché d'une perdrix griseLa méthode par battue n’a pas été évaluée, car il n’y avait pas assez de perdrix munies d’émetteur. C’est partie remise, tout comme l’étude de l’habitat. On espère pouvoir le faire le printemps prochain!

De la théorie à la pratique sur le terrain, ce n’est pas toujours facile et aussi simple. Mais le monde de la recherche, c’est passionnant!

Tu aimerais contribuer à ce projet d’étude sur les perdrix grises? Si tu aperçois cet oiseau, tu peux remplir un formulaire afin de signaler sa présence. Il est important de noter l’endroit, la date et le type de milieu où tu as observé les oiseaux. Pour en savoir plus, clique ici.

Pour en savoir plus

La perdrix grise

Les lagopèdes

Le lagopède des saules

Le lagopède alpin

La gélinotte huppée

Le tétras du Canada

Le tétras à queue fine

.

.

Jeux

.

Retour à la liste des Pleins feux sur... et leurs Croisades
Retour aux Pleins feux sur... et leurs Croisades

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Mots clés :

perdrix

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »