L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

15 juillet 2017

Pleins feux sur... les oeufs et la taille de la ponte chez les oiseaux

La taille de la ponte chez les oiseaux et toi

Oeufs de plongeon huardLes oiseaux ont-ils la bosse des maths? Peuvent-ils compter le nombre d’œufs dans leur nid? Comment savent-ils qu’il est temps de cesser de pondre car ils ont atteint le nombre requis? Il doit bien y avoir une limite au nombre d’œufs qu’un oiseau peut pondre et couver avec succès. L’oiseau peut-il ajuster la taille de sa ponte selon les conditions météorologiques? Du genre, s’il fait beau la femelle pondra plus d’œufs cette année?

L’habit ne fait pas le moine!

En 1968, un ornithologue britannique, David Lambert Lack disait que les oiseaux pondent autant d’œufs qu’il leur est possible d’élever et que si la quantité de nourriture disponible dans le milieu vient à manquer, des oisillons seront éliminés. Il y aurait une taille idéale, un chiffre magique d’œufs pondus qui donnerait le plus grand nombre de jeunes à l’envol. Car pondre, c’est une chose, mais ce n’est pas tout, il faut que les oisillons survivent et puissent pondre un jour à leur tour. Ce n’est pas si simple et la quantité d’œufs pondus par une espèce dépend d’une combinaison de plusieurs facteurs.

Pluvier kildir et oeufs au nidOn dit que pour une espèce donnée, la taille de la ponte augmente à mesure que l’on se dirige vers les pôles. C’est la règle de l’œuf. Par exemple, chez le rouge-gorge familier, le nombre moyen d’œufs passe de 3,5 aux Îles Canaries à 5,8 en Hollande et 6,3 en Finlande. Comment expliquer ce phénomène?

Un oiseau qui vit dans le nord du Québec et qui doit affronter les rigueurs de l’hiver a plus de risques de mortalité que celui qui vit sous les tropiques. Si l’oiseau doit migrer, cela augmente encore ses risques de mourir. Pour « compenser », la taille de la ponte augmente. Si vivre dans le nord n’est pas facile l’hiver, d’un autre côté la période d’ensoleillement est plus longue et la nourriture est abondante pour nourrir les jeunes. Mais ce n’est pas si simple, le temps est compté. L’été est court et il faut réussir à se reproduire, élever les jeunes et être prêts à repartir. Si ça tourne mal, les parents n’ont pas le temps d’avoir une autre couvée pour remplacer celle qu’ils auraient perdu sous les dents d’un prédateur. Alors les oiseaux n’ont qu’une seule couvée mais elle contient plus d’œufs. C’est ce qui s’appelle mettre tous ses œufs dans le même panier!

Un oiseau qui vit sous les tropiques n’a pas à affronter le climat hivernal, il ne migre pas non plus. Cependant, il y a généralement plus de prédateurs et le nid doit être petit et bien camouflé. Qui dit petit nid, dit aussi nombre d’œufs réduit. Par contre, si le nid et les œufs sont détruits, les oiseaux ont encore le temps et l’énergie pour avoir une autre couvée.

Nourriture

Le mauvais temps peut compromettre la ponte. Par exemple, les hirondelles auront plus d’œufs par beau temps, car il y aura plus d’insectes disponibles. Si le temps est froid et humide, la taille de la ponte sera diminuée. Le martinet noir, pond 3 œufs au début de l’été. Si la température est pluvieuse et froide et qu’il y a moins d’insectes, les parents vont retirer les œufs du nid, d’abord 1, puis 2 puis un troisième et les laisser tomber au sol.

Oeufs et oisillon de harfang des neigesLa taille de la ponte dépend aussi, chez les oiseaux de proie, de la quantité de nourriture disponible. Par exemple, le harfang des neiges aura une plus grande couvée les années où le lemming est le plus abondant. Certaines espèces ne produiront pas d’œufs si les proies se font rares. Un sixième sens?

Tout peut dépendre aussi de la facilité avec laquelle les parents ont accès à la nourriture pour alimenter les jeunes. Chez l’engoulevent bois-pourri, la période de chasse aux insectes ne dure que quelques heures au crépuscule. L’oiseau ne pond que 2 œufs. D’après toi, combien d’œufs pondent les oiseaux marins qui doivent parcourir de grandes distances pour aller en mer chercher du poisson et ensuite revenir au nid nourrir leur progéniture?

Prédation

Nids de goélands sur une falaiseLa prédation est sans aucun doute un facteur important. Les œufs d’un oiseau qui niche en cavité sont moins exposés aux prédateurs que les œufs des oiseaux dont le nid est à l’air libre. Pour réduire la prédation, les espèces qui nichent à l’air libre ont une période de couvaison plus courte que les espèces qui nichent en cavité et de plus en général, ces espèces pondent moins d’œufs.

Les oiseaux qui nichent au sol pondent plus d’œufs que les espèces qui construisent des nids dans les arbres ou en des endroits inaccessibles comme les falaises. Les oiseaux qui nichent au sol sont plus susceptibles à la prédation, c’est ce qui pourrait expliquer cette particularité.

Il parait que

Il y a ceux qui pondent :

  • 1 œuf : fou de Bassan, petit pingouin, macareux moine, marmettes.
  • 2 œufs : plongeons, pigeons, tourterelles, colibris, engoulevents, pygargue à tête blanche, aigle royal, urubu à tête rouge.
  • 3 oeufs : goélands, sternes, avocettes, phalaropes, balbuzard pêcheur.
  • 4 œufs : bécasseaux, pluviers, carouge à épaulettes.
  • 4 à 6 œufs : parulines, bruants, moineau domestique, bernache du Canada, corneille d’Amérique, geai bleu, crécerelle d’Amérique, faucon émerillon, nyctales.
  • 6 à 14 œufs : mésanges, gélinotte huppée, lagopède des saules, sarcelle d’hiver.

 Fou de Bassan et oisillon au nid

Il arrive parfois que plusieurs femelles pondent dans le même nid! Trois femelles de colin de Virginie, ont laissé 28 œufs dans le même nid!

À quel âge un oiseau cesse-t-il de pondre? Trois bernaches du Canada gardées en captivité ont pondu jusqu’à leur mort 29, 29 et 33 ans.

Tous les goûts sont dans la nature…

Oeufs de goélandLa plupart des espèces d’oiseaux sont des pondeuses déterminées. Elles ne sont pas affectées par la règle de l’œuf. Les femelles pondent un nombre fixe d’œufs peu importe la latitude où elles se trouvent. Même si on retire des œufs du nid, elles s’en tiennent à leur nombre, elles sont programmées génétiquement. Ces pondeuses ne remplaceront pas les œufs perdus. Les oiseaux de rivage, les pigeons, les goélands, les sternes et plusieurs espèces de passereaux en sont.

Il y a les pondeuses indéterminées. Ces oiseaux vont continuer à pondre des œufs aussi longtemps que l’on va en retirer de leur nid. Le nombre d’œufs qui peut être déposé au cours de la couvée est indéterminé. De même l’ajout d’un œuf pendant la ponte provoque l’arrêt de celle-ci. Un biologiste a ainsi fait une expérience avec un pic flamboyant. En général la couvée est de 6 oeufs. Il a retiré un œuf quotidiennement pendant 73 jours. La femelle a pondu 71 œufs pour les remplacer! Il ne faut pas oublier que malgré tout, la taille de la couvée est fixe.

La poule domestique est le plus bel exemple de ce type d’oiseau. Normalement, la couvée est de 11 à 14 œufs. Mais comme nous ramassons les œufs à chaque jour, la poule persiste à pondre. Si on laissait les œufs elle commencerait à les couver. Certaines espèces pondent 300 œufs par année.

Colibri dans son nidPlusieurs espèces d’oiseaux n’ont qu’une seule couvée durant la saison. D’autres en ont 2 à 3. Le nombre d’œufs peut varier durant la saison de reproduction. Chez le merlebleu de l'Est, la première ponte de la saison contient plus d’œufs que les pontes suivantes. Par contre chez le bruant chanteur, c’est la seconde ponte qui est la plus importante.

Les poches d’incubation sous l’abdomen de la femelle correspondent au nombre d’œufs. Ainsi le goéland argenté en a 3 et il pond 3 œufs. Si on change le nombre d’œufs, ajout ou retrait, rien ne va plus. Chez les bécasseaux, l’ajout d’un cinquième œuf ne permet pas à l’oiseau de les couvrir tous suffisamment.

Taille de l’oiseau et âge

Dans plusieurs cas, un oiseau de grande taille pond moins d’œufs que son équivalent de plus petite taille. Ainsi chez les oiseaux de proie, l’autour des palombes pond 3 à 4 œufs tandis que son cousin la crécerelle d'Amérique en pond 5 à 7. L’autour a peu d’ennemis tandis que la crécelle peut être la victime d’un plus grand nombre de prédateurs. Est-ce là une façon de compenser pour les pertes des jeunes à venir?

Sittelle à poitrine rousseLa taille de la ponte peut varier avec l’âge de l’oiseau. Une première ponte contiendra moins d’œufs. Les oiseaux sont moins expérimentés mais avec le temps ils deviennent plus habiles pour trouver de la nourriture.

Les œufs sont-ils pondus tous en même temps ou y a-t-il un intervalle entre chaque œuf pondu?

La plupart des oiseaux chanteurs, les passereaux, pondent un œuf par jour jusqu’à ce qu’ils atteignent leur nombre. Certaines espèces telles les hérons, les butors, les rapaces pondent un œuf par 38-48 heures.

Si l’oiseau pond plus d’un œuf et commence à couver dès la ponte du premier œuf, il y aura dans le nid des oisillons d’âges différents et de tailles différentes. Si la nourriture est abondante, tout le monde aura sa part. Dans le cas contraire, les plus forts, les plus gros, ceux nés les premiers, vont éliminer les autres. Il y aura du cannibalisme. C’est le cas chez le grand-duc d’Amérique. Mieux vaut ne pas être le benjamin de la famille…

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Fiches reliées

Pleins feux sur...
Pleins feux sur...

D'un mois à l'autre, redécouvrez la faune sous ses aspects les plus étonnants

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
5 votes
255
Liste de la faune vertébrée du Québec
Liste de la faune vertébrée du Québec

Une liste à fouiller par espèce, groupe, famille ou statut de précarité

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »