L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 décembre 2017

Pleins feux sur... le temps des Fêtes et le caribou migrateur

Caribou toundriqueLe caribou migrateur… et toi

Nous étions 823 000 au milieu des années 1990, notre nombre a baissé de moitié en 2001 pour atteindre 385 000. La chute de population a continué, en 2010 nous n'étions plus que  74 000 dans le troupeau de la rivière George. En 2014, on compte 14 200 caribous migrateurs.

.

L’habit ne fait pas le moine

C’est bien connu, moi, le caribou migrateur ou toundrique, j’ai des hauts et des bas. Mes populations subissent d’importantes fluctuations, passant d’une extrême rareté à une surabondance. Les récits des voyages des Caribous toundriquesexplorateurs du passé le démontrent clairement. Des études historiques menées par des naturalistes indiquent que 13 567 peaux de caribous avaient été échangées dans les missions du Labrador à Hebron et Okak entre 1894 et 1903, et aucune entre 1914 et 1923. Entre 1925 et 1942, les journaux des postes de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson pour les régions du Haut-Ungava et du Labrador ne signalent pas la présence d’une population importante de caribous occupant le secteur. Pendant cette même période, très peu de loups et de carcajous, sinon aucun, avaient été repérés ou abattus, laissant supposer, là encore, que nos populations étaient de faible densité.

Les aînés des communautés autochtones se souviennent encore des fluctuations considérables, au début du XXsiècle, où nos troupeaux avaient presque disparu. Deux naturalistes, Elton et Rousseau, ont sonné l’alarme à notre propos dans les années 1940 et 1950. Rousseau estimait à 3 500 notre population totale et déclarait que nous pourrions disparaître complètement de la région. En fait, nous sommes demeurés extrêmement rares jusqu’au milieu des années 1970, où notre nombre a augmenté de façon fulgurante.

Élément de base de la vie des autochtones, je leur fournissais de la nourriture, des vêtements, un abri, des outils, des remèdes et même des jouets. J’étais intimement lié au mode de vie des Naskapis. Même si d’autres aliments étaient disponibles, ils disaient qu’ils avaient faim lorsqu’il n’y avait pas de caribou.

La chasse était une activité de groupe et, selon les témoignages disponibles, seuls les hommes y prenaient part. L’activité avait lieu à une certaine distance du camp. Plusieurs techniques pouvaient être utilisées selon les circonstances et l’emplacement; en tendant une embuscade dans l’eau près de la rive, en fabriquant un mannequin ou encore sur un lac gelé, dans la neige profonde. La chasse s’effectuait toute l’année, mais principalement à l’automne. Lorsque l’un d’entre nous était tué, la carcasse était laissée sur place, accrochée à de grands arbres, jusqu’à ce que la famille – les aînés, les femmes et les enfants – se déplace à cet endroit pour assurer la transformation. Les animaux pouvaient également être ramenés au camp, s’ils n’étaient pas trop éloignés. Traditionnellement, les Naspakis utilisaient des lances, mais lorsqu’ils sont entrés en contact avec les commerçants, les carabines les ont remplacées.

Je demeure encore une composante importante du régime alimentaire des peuples inuit, cri, naskapi et innu, tant en raison de ma valeur nutritive et énergétique que pour mon importance culturelle. De plus, je représente un potentiel économique important pour les pourvoiries qui offrent des services pour la chasse sportive.

Il parait que

Au Québec, le plus vieux fossile de caribou connu est un panache vieux de 40 600 ans trouvé à Saint-Antonin, près de Rivière-du-Loup.

 Caribous à la nage

John Cabot était probablement à l’origine de la première observation écrite sur un caribou du Nouveau Monde en 1497, lorsqu’il a visité l’île de Terre-Neuve.

CaribousTous les goûts sont dans la nature

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) doit veiller sur moi, il doit prendre les mesures nécessaires pour assurer ma protection tout en permettant la chasse. Dans le Nord du Québec, deux lois décrétées par l'Assemblée nationale du Québec me concernent particulièrement : la Loi sur les droits de chasse et de pêche dans les territoires de la Baie-James et du Nouveau-Québec et la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. Cette dernière loi permet au ministre responsable de la faune d'établir le cadre dans lequel se réalisera la chasse sportive au caribou. Il faut noter cependant que la première loi a préséance sur la seconde en cas de conflit.

La Loi sur les droits de chasse et de pêche dans les territoires de la Baie-James et du Nouveau-Québec autorise les autochtones à chasser pour assurer leur subsistance, sans tenir compte de la saison, ni des quotas selon le « principe de conservation ». La chasse à des fins commerciales, la mise en captivité et l’élevage de certaines espèces, y compris moi, le caribou, sont également permis et exclusivement accordés aux autochtones, et ce, jusqu’au 10 novembre 2024.

Un comité conjoint de chasse, de pêche et de piégeage (CCCPP), constitué de représentants autochtones et gouvernementaux, étudie, administre et dans certains cas surveille et règlemente les activités de chasse, de pêche et de piégeage. Le Comité conjoint peut fixer la limite maximale pour les prises de caribou par les autochtones et les non-autochtones. Le ministre responsable de la faune est alors tenu de faire respecter cette limite fixée par le Comité conjoint.

Le Ministère travaille actuellement avec le Comité conjoint de chasse, de pêche et de piégeage et d’autres partenaires en vue de l'élaboration de mon futur plan de gestion! L’inventaire aérien a confirmé l'importance du déclin appréhendé. Toutefois, les causes de ces fluctuations ne sont que partiellement connues et les études se poursuivent. Pour mieux comprendre ce qui m’arrive, des chercheurs des universités Laval et de Sherbrooke ont entrepris un programme de recherche à long terme en partenariat avec le Ministère. Il s’agit du projet Caribou Ungava.

D’une durée de cinq ans, ce projet de recherche a pour objectif de déterminer les principaux facteurs qui influencent les troupeaux de caribous toundriques (celui de la rivière George et celui de la rivière aux Feuilles). Différents paramètres sont étudiés tels que notre succès de reproduction, notre condition physique et notre taux de survie, le tout en relation avec les variations environnementales. Ce projet s’intéresse aussi aux interactions entre le climat, la densité de nos populations, l’habitat et nos déplacements. Plus de 120 d’entre nous sont présentement suivis par télémétrie satellitaire et cet effectif pourrait augmenter. De nombreux partenaires privés et publics contribuent financièrement au projet de recherche tels que Xstrata Nickel Mine Raglan qui exploite d’ailleurs une mine au Nunavik, la Société Makivik et plusieurs autres. Un fonds a été créé afin de recueillir des sommes qui seront investies dans le projet de recherche Caribou Ungava. Il s’agit du fonds caribou. Ce programme de partenariat est administré par la Fondation de la faune. En 2013, un symposium a eu lieu pour faire le bilan de ce projet. Nous en sommes maintenant à la deuxième phase qui portera sur les relations prédateurs-proie entre moi, l'ours noir et le loup gris.

Pour en savoir plus

MFFP

Pleins feux sur… le temps des Fêtes et les caribous

Fiche d'information

Projet caribou (recueil d'activités)

CircumArctic Rangifer Monitoring and Assessment Network (CARMA) (en anglais)

Jeux :

Croisade sur le caribou migrateur

croisade

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Nouvelle

L'hiver et la faune

C'est l'hiver! Pendant que vous sortez vos tuques, la faune se prépare à traverser la plus froide de nos saisons. Découvrez les stratégies des espèces fauniques habituées à l'hiver. Et sachez tout des rennes, des dindons, des tourtes, de la pêche blanche et du piégeage. Faites Pleins feux sur... l'hiver et la faune. 

Suite »

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »