L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 décembre 2015

Pleins feux sur... le temps des Fêtes et le caribou forestier

Le caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) et toi

Harde de caribousMon plan de rétablissement est entré en vigueur en 2009. Depuis 2003, je fais l’objet d’un suivi par l’Équipe de rétablissement du caribou forestier du Québec. Cette équipe est composée de représentants du gouvernement, de l’industrie, des Premières Nations, d’organismes non gouvernementaux et de scientifiques. Ces gens ont rédigé mon plan de rétablissement. Son principal but est de faire en sorte que je puisse être retiré de la liste des espèces désignées comme menacées ou vulnérables au Québec.

En mars 2005, j’ai été désigné comme « espèce vulnérable » par le gouvernement du Québec, en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. Le gouvernement du Canada me considère comme étant menacé au Canada, en vertu de la Loi sur les espèces en péril. J’aimerais donc vous présenter comment on compte me sortir de là!

Caribous - Jeune et adultesL'habit ne fait pas le moine!

Mais, permettez-moi d’abord de vous glisser quelques mots à mon sujet. Je suis un caribou des bois de l’écotype forestier. Au Québec, les biologistes reconnaissent trois écotypes de caribous des bois : le caribou montagnard qui se trouve dans les monts Chic-Chocs en Gaspésie et les monts Torngat dans la région Nord-du-Québec; le caribou migrateur qui parcourt des distances phénoménales et se regroupe à plusieurs centaines de milliers dans la toundra – on dit que ce sont eux qui tirent le traîneau du Père Noël – et moi, le caribou forestier.

Je suis l’emblème de la forêt boréale. Cette forêt est composée principalement de conifères. Elle représente le tiers des espaces boisés de la planète. Au Canada, elle couvre une large bande du Yukon à Terre-Neuve-et-Labrador. Elle renferme également les plus vastes étendues de milieux humides et de lacs dans le monde. Au Québec, c’est plus de 70 % du territoire forestier.

Carte des hardes de caribou forestierNous y vivons toute l’année en petites hardes, entre le 49e et 54e parallèle. Au total, nous sommes de 6 000 à 12 000 répartis sur 644 000 km2. Dans le langage des biologistes, on parle de mon aire de répartition. Celle-ci peut se diviser en cinq parties qui ont chacune leurs propres particularités.

Le nord (248 000 km2)
Là-haut, il n’y a pas d’exploitation forestière, mais des projets hydroélectriques y sont présentement à l’étude. Nous partageons ce milieu avec nos cousins, les caribous migrateurs ou toundriques, pour qui, durant l’hiver, il y a des activités de chasse sportive. Nous vivons dans la pessière à lichens, une forêt d’épinettes noires avec, au sol, des tapis de lichens et des tourbières.

Pessière à lichenLe centre ( 90 000 km2) 
C’est le milieu idéal pour moi, car il n’y a pas d’exploitation forestière ni de cohabitation avec le cousin toundrique. Toutefois, des activités de chasse traditionnelles exercées par les communautés autochtones se déroulent près de la baie James. Nous habitons la pessière à mousses, une forêt d’épinettes noires avec, au sol, des mousses et des éricacées, une famille de plantes qui comprend notamment le bleuet, le thé du Labrador et le thé des bois.

Le sud (165 000 km2)
Ici, il y a de l’action! L’exploitation forestière y est très importante. En raison des nombreuses routes d’accès qu’on y trouve, il y a du monde : des chasseurs, des pêcheurs et des villégiateurs. On y rencontre même des orignaux! Nous vivons dans la sapinière à bouleau blanc, une forêt de sapins baumiers et d’épinettes blanches avec du bouleau blanc ou du peuplier faux-tremble.

Le secteur Est
Ce terrritoire encore relativement sauvage est occupé majoritairement par les Premières Nations. Nous sommes une espèce majeure pour les communautés autochtones et nous faisons l'objet d'une chasse à des fins alimentaires, sociales et culturelles.

La région de Val-d’Or et de Charlevoix (5 000 km2)
Une harde d’à peine une vingtaine d’individus occupe un secteur près de Val-d’Or, en Abitibi, alors que la harde de Charlevoix, située au nord-est de Québec, compte 75 individus. Ces hardes sont isolées et connaissent des situations difficiles.

Il parait que

On m’appelle le fantôme gris de la forêt boréale.

Il y a 1 ou 2 caribous par 100 km2.

000-052-008

À l’aide de simulations, les biologistes ont estimé qu’il faut 27,5 faons par 100 femelles pour avoir une population stable quand le taux de survie des femelles est de 92 %.

L'espèce dominante de la forêt boréale est l'épinette noire. Son espérance de vie peut dépasser les 200 ans et elle peut atteindre 25 mètres de hauteur.

Depuis 2001, la chasse sportive au caribou n’est plus permise au sud du 53e parallèle. 

En 1936, je suis apparu sur les pièces de 25 cents.

Lichen

Selon les saisons, je me déplace et j’occupe différents milieux. Ces déplacements n’ont rien à voir avec les grandes migrations des caribous toundriques. L’hiver, nous nous regroupons à l’abri dans les pessières, où je me nourris principalement de lichens. Je creuse avec mes pattes des cratères dans la neige. Ces trous peuvent atteindre plus d’un mètre de profondeur, d’où leur nom de cratère.

Carte des domaines où vivent les caribous forestiersAu printemps et durant l’été, nous sommes dispersés, alors que mâles et femelles font territoire à part. Nous allons vers les tourbières et les milieux un peu plus ouverts. Puis à l’automne, nous nous réunissons à nouveau pour la reproduction. Je suis peu prolifique, les femelles donnant naissance à un petit par année à partir de l’âge de 2 ans.

Je suis peu méfiant et plutôt curieux de nature. Par contre, j’ai besoin de tranquillité. J’évite les routes, les lignes à haute tension, les installations humaines et les milieux perturbés tels que les endroits où il y a eu des coupes forestières et des feux de forêt.

Tous les goûts sont dans la nature

Quelles sont les raisons qui expliquent mon déclin? Je suis un grand sensible… aux modifications de mon habitat. Les coupes forestières et les feux de forêt me dérangent. Les feux sont des phénomènes naturels; ils se produisent selon des cycles de 100 à 200 ans. C’est difficile de trouver du lichen après un incendie. Il faut une quarantaine d’années pour que je puisse avoir à nouveau du lichen à me mettre sous la dent. Mais, je suis patient.

J’ai plus de difficulté avec les activités de récolte du bois qui, elles, sont plus fréquentes. Tout comme les feux, ces travaux favorisent la pousse d’essences feuillues. C’est ce qu’on appelle l’enfeuillement. Par contre, avec le feu il reste toujours des grands conifères qui sont épargnés et qui permettent la régénération naturelle. Les feuillus attirent les orignaux, ce qui entraîne la venue des loups gris qui comptent parmi mes principaux prédateurs. Les espaces ouverts ainsi créés permettent aux bleuets et aux framboises de de pousser.

Ours noirJe ne suis pas friand des petits fruits, mais les ours noirs, eux, le sont, et ces grands gourmands mangent aussi les faons… Ces prédateurs, loups gris et ours noirs, ont un impact majeur sur moi et expliqueraient en partie mon déclin.

Un peu plus du tiers de mes quartiers d’hiver chevauche le territoire des caribous toundriques. Or, la chasse sportive est autorisée pour ces caribous. Toutefois, il est presque impossible de nous distinguer et certains d’entre nous sont sans doute abattus lors de la période de chasse autorisée. Comme je ne suis pas une espèce prolifique, la chasse sportive représente une difficulté supplémentaire à ma survie. De plus, lorsque je me mélange aux caribous toundriques, je m’expose à la prédation par les loups qui suivent ces grandes hardes.

Le plan de rétablissement contient des mesures qui ont pour but d'améliorer ma situation. Quatre objectifs sont proposés :

  1. conserver des habitats propices;
  2. avoir et maintenir en hiver une population totale de 11 000 caribous;
  3. obtenir l'appui du public et l'implication des Premières Nations et des intervenants du territoire;
  4. poursuivre l'acquisition de connaissances.

Comment faire pour y parvenir? Une trentaine de mesures sont proposées dans le Plan, dont celles-ci :
Comme tu le sais, pas d’habitat pas de faune. Des aires protégées seront créées; ce sont des grands territoires de plusieurs centaines de kilomètres carrés qui assureraient la protection de mon habitat. On propose de nouvelles façons de récolter les arbres, une meilleure planification pour l’emplacement des chemins forestiers.

CaribouIl faut diminuer la mortalité afin d’augmenter notre taux de survie. Or, la mortalité est causée par la chasse sportive, la chasse à des fins alimentaires, le braconnage et la prédation. L’interdiction de la chasse sportive sera maintenue, sauf dans les zones de chasse occupées par le caribou toundrique. De plus, on tentera d’améliorer la gestion de la chasse d’hiver au caribou toundrique afin de diminuer notre abattage. Pour les hardes isolées de Val-d’Or et de Charlevoix, des mesures exceptionnelles de contrôle des prédateurs pourraient s’appliquer.

La recherche et le développement des connaissances vont se poursuivre. Il faut effectuer des inventaires, étudier les conséquences de la prédation par le loup gris et l’ours noir, évaluer les effets des dérangements causés par les activités humaines. Je n’ai pas révélé tous mes secrets.

CaribouPour mettre en œuvre toutes ces mesures, j’ai besoin du soutien de tous : les citoyens, les utilisateurs du territoire, les travailleurs en milieu forestier, les communautés autochtones, etc. Plusieurs mesures auront des effets sur les façons de faire en foresterie et même sur la pratique des activités récréatives et la villégiature. Par exemple, tu pourrais te voir interdire des secteurs où tu avais l’habitude de faire de la randonnée pédestre afin de diminuer le dérangement.

La conservation de la biodiversité est un enjeu majeur. La perte d’habitat est la principale menace qui plane sur moi et sur plusieurs autres espèces animales. Tout comme toi, je contribue à la diversité des espèces. J’ai besoin de toi afin que mon nom ne figure plus sur la liste des espèces désignées comme menacées ou vulnérables. Que feras-tu?

Pour en savoir plus

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Faune et flore du pays

Registre public des espèces en péril - Environnement Canada

Rock Arsenault

Jeux

Profs

Projet caribou (recueil d'activités)

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Nouvelle

L'hiver et la faune

C'est l'hiver! Pendant que vous sortez vos tuques, la faune se prépare à traverser la plus froide de nos saisons. Découvrez les stratégies des espèces fauniques habituées à l'hiver. Et sachez tout des rennes, des dindons, des tourtes, de la pêche blanche et du piégeage. Faites Pleins feux sur... l'hiver et la faune. 

Suite »

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »