L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 décembre 2015

Pleins feux sur... le temps des Fêtes et les caribous

Les caribous (Rangifer tarandus) et toi

CaribousIl règne une grande agitation au royaume du Père Noël. On dirait même qu’il souffle un vent de panique sur le Pôle Nord. Il paraît que les rennes ne pourront pas aider à distribuer les cadeaux cette année. Eux qui ont côtoyé les mammouths laineux, les castors géants et les chameaux, et qui contrairement à ces derniers, ont survécu à la dernière période glaciaire, voilà que ces animaux du froid auraient du mal à supporter les changements climatiques actuels…


L'habit ne fait pas le moine!

Connais-tu la véritable identité de ce cervidé qui accompagne le Père Noël? Est-ce un renne ou un caribou? En fait, il n’y a qu’une seule espèce dans le monde et on lui donne le nom scientifique de Rangifer tarandus. Dans la vie de tous les jours, il se nomme aussi caribou des bois en Amérique du Nord et renne en Europe ou en Asie. Caribous et rennes ne sont qu’une seule et même espèce, mais ils sont malgré tout très différents selon les régions ou les habitats où ils vivent. Les biologistes ont identifié trois types de caribous des bois : le caribou montagnard qui vit dans les montagnes, le caribou migrateur qui parcourt des distances phénoménales et se regroupe à plusieurs centaines de milliers dans la toundra et le caribou forestier qui séjourne en petit nombre à longueur d'année dans la forêt boréale.

Distribution des caribous au QuébecAu Québec, le caribou montagnard est représenté par deux hardes : la harde de la Gaspésie et celle des monts Torngat. La harde de la Gaspésie constitue la seule relique des caribous présents au sud du Saint-Laurent. Au tournant du 19e siècle, le caribou est disparu du nord des États-Unis et des provinces atlantiques. La harde de la Gaspésie a été protégée par la création du parc de la Gaspésie en 1937 et l’arrêt de la chasse en 1949. Malheureusement, ces caribous sont toujours en situation précaire et ils ont été désignés comme vulnérables. La harde des monts Torngat se trouve à l’extrémité nord-est du Québec, près de la frontière du Labrador. Elle est très peu connue. Les Inuits de la région chassent les caribous de cette harde à des fins d’alimentation.

Il parait que

Le caribou est un chionophile, il aime la neige! Du mot grec chion qui signifie neige.

Le troupeau de la rivière George était estimé à 823 000 caribous en 1993, à 385 000 en 2001, à 74 000 en 2010, à 27 600 en 2012 et à 14 200 en 2014.

Migration des caribous

Le troupeau de la rivière aux Feuilles était estimé à 276 000 caribous en 1991, à 628 000 en 2001 et a ensuite décliné à 430 000 en 2011. 

 

Le caribou forestier comprend plusieurs petites hardes qui vivent toute l’année dans la forêt boréale entre le 49e et 54e parallèle. Tous ces caribous sont également désignés comme vulnérables. La chasse, la prédation par le loup et l’ours noir et les modifications d’habitat apportées par l’exploitation forestière sont les principales causes de cette situation précaire. On le trouve surtout sur la Côte-Nord, au Saguenay et à la baie James. Quelques hardes isolées se trouvent plus au sud, notamment dans la région de Charlevoix et près de Val-d'Or.

Déplacements de caribous migrateursLe caribou migrateur comprend la harde de la rivière George et celle de la rivière aux Feuilles, cette dernière étant la plus grande population de caribous au monde. Il est le champion marathonien toute catégorie des animaux terrestres migrateurs! Aucun autre animal terrestre au monde ne parcourt autant de distance dans son cycle annuel que le caribou migrateur de la rivière George ou celui de la rivière aux Feuilles. Le caribou migrateur peut parcourir jusqu’à 6 000 kilomètres par année. Tous ces caribous passent l’hiver dans la forêt boréale. En mars ou avril, ils ont la bougeotte. Ce sont les femelles qui donnent le signal du départ vers le nord. Le temps est venu pour elles de se diriger vers les sites traditionnels de mise bas pour donner naissance à leur unique faon. Les hardes se séparent, les mâles traînent la patte à quelques centaines de kilomètres derrière. Après les naissances en juin, les hardes vont passer l’été chacune de leur côté dans la toundra, cherchant le plus possible à s’abriter des insectes piqueurs. Au mois d’août, les groupes se dispersent mais les deux hardes sont encore séparées. En septembre et en octobre, les hardes sont maintenant un peu plus au sud et quelques groupes des deux troupeaux se mélangent. La période de reproduction vers la fin d'octobre et les neiges de plus en plus fréquentes donnent le signal de la migration vers le sud. Vite le temps presse, il faut atteindre les aires hivernales beaucoup plus au sud dans la forêt boréale avant que la neige ne soit trop épaisse! En hiver, les caribous migrateurs vont réduire leurs déplacements afin d’économiser leurs énergies. Le cycle des migrations recommencera en mars ou en avril et comme tous les ans, sans aucun GPS, les femelles retrouveront leur chemin à travers un vaste territoire de plus d’un million de kilomètres carrés!

Comme le Père Noël a une longue route à parcourir, il est fort probable que son attelage soit composé de caribous migrateurs de l’un des deux troupeaux québécois, qu’en dis-tu?

Tous les goûts sont dans la nature...

Femelle caribou et son faonComment les changements climatiques affectent-ils les caribous du Père Noël? Dans le Nord, les scientifiques et les Inuits observent déjà une augmentation de la température, et là c’est l’effet boule de neige! Il fait plus chaud, les précipitations de neige deviennent plus abondantes et la neige est plus lourde et mouillée. Le pergélisol fond, le sol se transforme, il y a des glissements de terrain, des éboulis. En plus, les plans d’eau gèlent plus tard, la glace est plus mince, elle fond plus tôt et plus vite, sans parler de la débâcle sur les rivières qui aura lieu plus tôt elle aussi. Bien qu’ils soient d’excellents nageurs, les caribous risquent de se noyer en brisant cette mince couche de glace qui ne supportera pas leur poids, et leurs déplacements dans cette neige lourde seront difficiles.

Les caribous migrateurs parcourent de grandes distances entre les différents habitats qu’ils utilisent. Ils empruntent les mêmes routes de migration année après année. Pour la mise bas, ils fréquentent la toundra, les femelles s’y rassemblent par milliers depuis des décennies pour mettre leur faon à l’abri des prédateurs. L’hiver, les caribous se réfugient dans la forêt boréale.

L’hiver, le caribou devra aussi dépenser plus d’énergie pour trouver sa nourriture sous la neige épaisse et mouillée. Il creuse des cratères d’alimentation avec ses pattes pour dégager le lichen. Si l’animal dépense beaucoup d’énergie à creuser pour trouver sa nourriture, il lui restera moins d’énergie pour grandir. Par exemple, les biologistes ont découvert que le poids des faons diminue lorsqu’ils doivent dépenser plus d’énergie qu’à l’habitude pour se déplacer et affronter les rudes conditions hivernales.

Ils ne sont pas au bout de leurs peines! Il y a aussi les moustiques, mouches noires et autres insectes piqueurs. Ces ennemis, qui ne survivent habituellement pas aux rigueurs de l’hiver, se rendent maintenant à des latitudes plus nordiques parce que le climat le leur permet. Les caribous qui sont particulièrement embêtés par les insectes piqueurs parcourent de grandes distances pour fuir ces légions de bourreaux. Imagine s’ils doivent faire des détours encore plus importants. Ouf! Ils vont dépenser encore plus d’énergie!

Migration des caribousEn revanche, les changements climatiques pourraient faciliter la vie des caribous. On a observé à Kuujjuaq, au Nord-du-Québec, que la température avait augmenté de façon importante au mois de mai. Une température plus chaude à cette période critique permet l’arrivée hâtive du printemps et donc de la végétation. Cela permet aux femelles qui sont sur le point de mettre bas, de mieux s’alimenter et à leurs jeunes qui naîtront de devenir plus grands et plus gros. Plus les jeunes sont costauds, plus ils auront de chances de survivre jusqu’à l’automne et plus le troupeau pourra augmenter en nombre. Des faons plus gros donneront naissance à leur tour, trois ou quatre années plus tard, à d’autres faons en plus grand nombre et en meilleure santé.

Mais, si on fait le calcul des gains et des pertes d’énergie liés aux changements climatiques, le caribou sera-t-il gagnant ou perdant? Le nombre de caribous va-t-il augmenter ou diminuer? À suivre… Y aura-t-il encore des caribous pour tirer le traîneau du Père Noël?

Pour en savoir plus

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Faune et la flore du pays

Being caribou

Jeux

Profs

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Nouvelle

L'hiver et la faune

C'est l'hiver! Pendant que vous sortez vos tuques, la faune se prépare à traverser la plus froide de nos saisons. Découvrez les stratégies des espèces fauniques habituées à l'hiver. Et sachez tout des rennes, des dindons, des tourtes, de la pêche blanche et du piégeage. Faites Pleins feux sur... l'hiver et la faune. 

Suite »

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »