L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

2 décembre 2015

Pleins feux sur... le temps des Fêtes et le dindon sauvage-1

Dindon cuit!Le dindon sauvage (Meleagris gallopavo) et toi

Selon la tradition anglaise, lors d’événements spéciaux, on mangeait des cygnes, des grues et des paons. Cette coutume aurait changé, semble-t-il, à cause de l’écrivain britannique Charles Dickens. Son « Conte de Noël » (A Christmas Carol) serait à l’origine de la tradition selon laquelle on mange de la dinde pour Noël.

 

DindesEt toi, manges-tu de la dinde avec des atocas lors du repas de Noël? La dinde qui te sera servie est une variété qui a été développée dans les années cinquante. Il s’agit d’un blanc à large poitrine. Les dindes ont des plumes blanches pour ne pas déplaire aux consommateurs, qui n'aiment pas voir des taches de couleur sur la peau de l’oiseau après qu'il a été plumé. Cette variété est vraiment différente de son ancêtre le dindon sauvage.

L'habit ne fait pas le moine!

Sans blague! Avant l’arrivée des explorateurs européens sur notre continent, le dindon sauvage comptait plus de dix millions d’individus. La colonisation a toutefois provoqué la destruction de son habitat, en plus de faire de lui une victime de la chasse et des feux de forêt. Vers 1930, il ne restait qu’une trentaine de milliers d’individus aux États-Unis. Au Canada, le dindon sauvage était pratiquement éliminé.

Au Québec, sa présence est assez récente: une quinzaine d’années. Il n'est donc pas considéré comme une espèce indigène, mais plutôt comme une espèce acclimatée. La population qu’on trouve ici provient principalement des États américains, soit New York, le Maine, le New Hampshire, le Vermont, et de la province canadienne, l'Ontario. Il s’agit d’une expansion naturelle favorisée par le réchauffement du climat et l’augmentation des cultures de maïs. Des grains de maïs perdus lors de la récolte sont une source de nourriture disponible pour ces oiseaux durant l’hiver. Les champs étant balayés par le vent, les grains ne sont pas recouverts de neige.

Il parait que

Les Amérindiens auraient domestiqué les dindons sauvages en terre mexicaine et américaine, bien avant l’arrivée des colons européens. En 1510, les Espagnols auraient rapporté des Amériques des dindons domestiques, d’où leur grande expansion en sol européen.

L'explorateur Christophe Colomb les surnommait « coqs d’Inde », alors qu’il pensait être arrivé dans les Indes occidentales!

Pygargue à tête blanche versus dindon sauvage

Benjamin Franklin, l’inventeur du paratonnerre, n’a pas apprécié que le pygargue à tête blanche soit préféré au dindon sauvage comme emblème des États-Unis. Selon lui, le dindon sauvage est plus respectable et vraiment natif de ce pays!

Le dindon sauvage est polygyne, c’est-à-dire que le mâle courtise plusieurs femelles à la fois.

Dindon sauvage mâle en compagnie de femelles

Le dindon sauvage est également recherché pour ses plumes et ses ergots. Certaines de ses plumes sont utilisées pour la confection de mouches à pêche. Autrefois, elles permettaient de stabiliser les flèches et d’embellir les costumes de cérémonie des Amérindiens. Les ergots servaient de projectiles qu’on plaçait au bout des flèches. 

Les dindons sauvages passent la nuit dans les arbres, le plus souvent de grands conifères.

Le dindon sauvage glougloute. Le cri du mâle peut s’entendre à plus de 1,5 km de distance.

Dindons sauvages se nourissant dans un champsL’expansion des cultures de maïs pourrait cependant nuire au dindon. Le dindon a également besoin de forêts matures pour subvenir à ses besoins. L’hiver, il y trouve un abri contre le froid et les vents. Toutefois, la déforestation est importante dans le sud du Québec, particulièrement en Montérégie. On coupe les arbres pour transformer les espaces libérés en cultures et permettre aussi l’épandage du lisier de porc. On détruit aussi les forêts pour favoriser le développement domiciliaire.

Pour survivre, le dindon a donc besoin des deux types de milieux : les champs agricoles et la forêt mature. L’équilibre est précaire.

Dindon sauvage dans un arbreTous les goûts sont dans la nature...

Si tu veux avoir de la dinde sur la table pour Noël, tu peux te la procurer à l’épicerie. Facile! Par contre, si tu voulais épater la galerie, tu pourrais servir du dindon sauvage, mais celui-là tu ne le trouveras pas au comptoir des produits congelés.

Au Québec, la chasse au dindon sauvage se déroule généralement de la fin avril au début mai pendant 2 semaines. Il faut suivre une formation spéciale pour obtenir le droit de chasser cet oiseau. Cette formation est offerte par la Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs.

Seul le dindon porteur d'une barbe peut être chassé et la limite de prise est de 2 dindons par année.

 

Dindon sauvage mâleNos voisins de l’Ontario pratiquent eux aussi une chasse printanière au dindon sauvage mâle. On dit que cela demande de la patience et de l’habileté, car le dindon est très méfiant, même s’il n'en a pas l’air. Il a un caractère farouche et il ne se montre pas souvent le bec. De plus, il possède une ouïe et une vue extraordinaires.

Il faut regarder partout, être à l’affût et repérer les endroits où le dindon sauvage pourrait se cacher. Ensuite, le chasseur imite le cri de la femelle pour attirer son attention. Puis, il reste immobile, il attend et ne fait aucun bruit. Un seul clignement des yeux pourrait le faire fuir!

Pour en savoir plus

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Ferme Holmestead

Charles Dickens

Recettes

Radio-Canada / La semaine verte

Jeux

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Nouvelle

L'hiver et la faune

C'est l'hiver! Pendant que vous sortez vos tuques, la faune se prépare à traverser la plus froide de nos saisons. Découvrez les stratégies des espèces fauniques habituées à l'hiver. Et sachez tout des rennes, des dindons, des tourtes, de la pêche blanche et du piégeage. Faites Pleins feux sur... l'hiver et la faune. 

Suite »

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »