L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Capsules

1 juillet 2017

Pleins feux sur... les animaux en danger : le petit blongios

Le petit blongios (Ixobrychus exilis) et toi

Petit blongiosJe suis le plus petit membre de la famille des hérons, les ardéidés. Je suis un échassier modèle réduit! Je ne mesure que 30 cm et je pèse cinq fois moins qu’une « livre de beurre », soit le poids d’une grosse tablette de chocolat (80 g). Chez nous, tout s’étend en longueur, bec effilé pour capturer les poissons, cou et pattes allongés pour circuler dans les marais parmi les quenouilles. On pourrait dire de moi que je suis un digne représentant des terres humides. Je fais d’ailleurs la joie des observateurs d’oiseaux… lorsqu’ils parviennent à m’apercevoir, car je joue toujours à cache-cache avec eux!

L'habit ne fait pas le moine!

Coucou petit blongiosJe suis un modèle de discrétion et je passe facilement inaperçu. Cependant mon chant me trahit et révèle ma présence. Avec mon corps fuselé, je me faufile entre les quenouilles. À l’instar de mon cousin le butor d’Amérique, je me nommais d’ailleurs le petit butor autrefois, je suis maître dans l’art du camouflage. Surpris, je me fige sur place, j’étire le cou et je pointe mon bec vers le ciel. Mon cou et ma poitrine rayés vous confondent totalement, j’ai l’air d’une quenouille! Je pousse même l’audace jusqu’à me balancer légèrement sous l’effet du vent.

J’affectionne particulièrement les marais de 5 hectares et plus où poussent en abondance des plantes de grande taille, comme... les quenouilles et où il y a de l’eau partout. Un genre de milieu quasi impénétrable pour toi, mais dans lequel je me déplace aisément à l’abri des regards indiscrets. Avec mes grands doigts, je m’agrippe aux tiges et je me faufile dans cette « jungle humide ». En mai, c’est la période des amours, je fais des vocalises nuptiales, j’appelle la femelle. Coo-Coo-Coo... Je construis le nid à moins de 10 m de l’eau libre, sur une plate-forme au-dessus de l’eau, à l’aide de tiges de plantes desséchées. C’est surtout moi qui fais les gros travaux et je partage aussi la couvaison des 4 à 5 œufs avec la femelle.

Il parait que

Je suis désigné « vulnérable » selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du Québec.

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) me classe comme une espèce « menacée » et je figure au registre public de la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada.

Je ne figure pas sur la liste des espèces en péril à l’échelle mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ni à l’échelle nationale aux États-Unis. 

Poisson dans le bec d'un petit blongios

Aux États-Unis, 16 États m’ont attribué différents statuts.

Je passe l’hiver dans le sud et je voyage surtout la nuit lors de la migration.

Petit blongiosJe suis très pointilleux par rapport à la profondeur et la qualité de l’eau. Dans le meilleur des mondes, si j’ai entre 10 et 100 cm de profondeur d’eau sous mon nid, je suis le plus heureux des blongios! Je chasse souvent à l’affût, accroché aux tiges de quenouilles ou à partir de plates-formes végétales que j’ai érigées. L’eau doit être assez limpide afin que je puisse repérer mes proies : petits poissons, têtards, insectes, salamandres. Durant la période de nidification, une augmentation soudaine du niveau de l’eau peut causer une catastrophe! Mon nid repose sur des plantes au-dessus de l’eau et les inondations soudaines me sont fatales. Je ne peux pas compter sur Qualinet pour les dégâts d’eau... D’un autre côté, une baisse du niveau d’eau ne m’avantage pas plus, car j’ai alors de la difficulté à capturer mes proies tandis que mes prédateurs ont plus facilement accès aux œufs et aux oisillons.

Mes effectifs ont diminué au fil des ans partout où je me reproduis à l’exception peut-être des États du golfe du Mexique. Dans le sud de l’Ontario, à la pointe Pelée, un seul observateur avait signalé 25 nids dans les années 1970. Depuis 1981, on n’a trouvé aucun nid. Nous sommes peu nombreux, 1 500 couples dans tout le Canada dont la majeure partie occupent le sud de l’Ontario. Au Québec, il y aurait de 200 à 300 couples.

Tous les goûts sont dans la nature…

Petit blongiosPas d’habitat, pas de faune! Si je me retrouve sur la liste des espèces en situation précaire au Québec, c’est principalement parce que mon habitat, le marais, est un mal-aimé. Dans le passé, d’importants travaux de drainage, de remblayage et d’endiguement à grande échelle, principalement en Ontario et au Québec, se sont déroulés. Au Québec, le long du fleuve Saint-Laurent, 80 % des terres humides ont disparu depuis l’arrivée des premiers colons européens. C’est le même scénario partout en Amérique du Nord. Remblayage, dragage et drainage de terres humides qu’on convertit pour l’expansion urbaine, l’agriculture, la création de marinas et la construction de chalets.

Quand mon habitat n’est pas entièrement détruit, il est modifié de multiples façons : les rives sont transformées, les niveaux d’eau fluctuent, des sédiments sont transportés et s’accumulent, la liste est longue, beaucoup trop longue. Même si elles se produisent à bonne distance, certaines activités comme la canalisation, l’extraction d’eau, l’érosion et l’épandage de produits agricoles (engrais, pesticides) peuvent dégrader mes sites de reproduction, car ils entraînent des changements du niveau ou de la qualité de l’eau. Je n’ai pas vraiment de tolérance à ce sujet.

Petit blongiosLes terres humides sont comme des éponges. Elles absorbent l’eau et toutes les substances qui y sont présentes. Si des substances toxiques qui proviennent des industries et des terres agricoles se retrouvent dans l’eau, elles s’accumulent dans mon organisme à partir des proies que j’ai mangées. Je suis un prédateur au sommet de la chaîne alimentaire.

Plusieurs espèces végétales envahissent et supplantent les peuplements de quenouilles. Toutes ces plantes favorisent également la succession des marais vers des milieux plus secs. Une fois de plus, l’intégrité de mon habitat est menacée.

On dit que mon marais pue, qu’il est sale, et qu’il est plein de moustiques qui piquent, qu’il ne sert à rien quoi. Pourtant, c’est tout l’inverse! Les plantes des marais servent à purifier l’eau, les marais réduisent les inondations, ils absorbent les gaz à effet de serre, ils offrent un habitat à des centaines d’espèces animales. Le marais vous rend des services écologiques!

Petit blongiosSelon les projections, les changements climatiques entraîneront une baisse des niveaux d’eau dans les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent et, par conséquent, de la taille et de la répartition des terres humides avoisinantes. Si ces projections se confirment, je perdrai encore mon habitat. Pas d’habitat, pas de faune! Heureusement, depuis 20 ans, des mesures de protection des terres humides existent.

Les terres humides du Canada font l'objet de différentes mesures de protection qui varient selon la province ou le territoire. Ces mesures permettent de les protéger par des politiques ou des Lois qui encadrent ou limitent les activités qui y sont permises. Dans certains cas, ces milieux sont acquis par un organisme ou par l'État qui leur confère alors un statut particulier; ils s'intègrent alors au réseau des aires protégées.

Petit blongiosUn programme de surveillance des marais a débuté en 1995 en Ontario et en 2004 au Québec (Études d’oiseaux Canada, 2003). Les participants, bénévoles, se rendent au marais deux fois entre le 20 mai et le 5 juillet. Au cours de leur visite, ils diffusent pendant cinq minutes des chants et sons de plusieurs espèces de marais, dont mon chant! Par la suite, durant cinq minutes, ils écoutent. Tout ceci pour savoir si je suis présent ou non dans le marais, car je me manifeste habituellement lorsque j’entends un enregistrement de mon chant. Je crois qu’un autre mâle est dans mon territoire et je chante pour lui répondre. Et je me fais avoir bien souvent...

J’ai confiance et je crois qu’un jour, grâce à tes efforts, les qualificatifs espèce vulnérable et menacée ne seront plus accolés à mon nom. Que feras-tu pour me venir en aide?

Pour en savoir plus

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Registre public des espèces en péril - Environnement Canada

Le monde de Rafale

Faune et flore du pays

Profs

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Études d'Oiseaux Canada

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Fiches reliées

Liste de la faune vertébrée du Québec
Liste de la faune vertébrée du Québec

Une liste à fouiller par espèce, groupe, famille ou statut de précarité

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
5 votes
255
Espèces désignées menacées ou vulnérables – Fiches

Les espèces fauniques en situation précaire au Québec

  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
1 vote
255
Parc faunique
Parc faunique – Activité pédagogique

Sauvez des animaux menacés de disparition

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
0 vote
255

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »