L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Experts

19 août 2010

Un expert passionné: Pierre Canac-Marquis, technicien en aménagement de la faune

Pierre Canac-MarquisEssentiellement, mon travail gravite autour de deux grandes sphères : le piégeage des animaux à fourrure et la rage du raton laveur. Depuis 1984, je participe à la réalisation et agis comme coordonnateur des travaux techniques du programme de recherche et développement de pièges de l’Institut de la fourrure du Canada. Mais concrètement, je fais de la recherche en cette matière depuis la fin des années 70, cela dans le but de toujours améliorer l’efficacité des techniques de piégeage. Ma motivation? Le bien-être des animaux. Je veux réduire le plus possible les blessures et le stress des animaux capturés avec un piège à capture vivante. De même, je veux rendre inconscients le plus vite possible, et ce, de manière irréversible, les animaux capturés avec un piège mortel. Mes travaux avec d’autres scientifiques, des manufacturiers de pièges, des inventeurs et des trappeurs sont uniques. Ils ont permis de faire de grandes avancées technologiques dans le domaine du piégeage.

Plusieurs professionnels au Ministère utilisent des pièges dans le cadre de leurs recherches. Certains font des suivis de population et capturent des animaux pour leur mettre un collier émetteur. D’autres, à des fins de conservation de la faune, capturent et déplacent des animaux qui s’attaquent à des espèces menacées. Au sein de mon équipe, les pièges nous servent dans le contrôle de la rage du raton laveur. Je coordonne le comité des opérations de contrôle chargé au Ministère d’élaborer et de mettre en œuvre les plans d’action dans la lutte contre la rage du raton laveur.

Je dois préciser qu’aucun cas de raton laveur porteur de la rage n’avait été répertorié au Québec avant l’été 2006. Alors branle-bas de combat. Cette année-là, nous avons lu beaucoup et discuté avec nos voisins de l’Ontario, des États-Unis et du Nouveau-Brunswick. Nous avons analysé leurs méthodes de contrôle et leurs équipements. Rapidement, on a décidé d’adapter les technologies existantes et de développer nos propres façons de faire. Aujourd’hui, nos méthodes sont reconnues partout dans le monde de même que notre expertise dans le piégeage et dans le développement de pièges modernes. Je donne beaucoup de conférences et me rends dans divers pays pour transmettre mon savoir-faire : en Sibérie pour le piégeage de la zibeline, en France pour le renard, en Espagne pour le loup et le renard, en Hollande pour le rat musqué, au Chili pour le castor et dans l’ouest des États-Unis pour le coyote.

Mon quotidien en images

Mon parcours à la trace !

Plus jeune, j'habitais à Ville Saint-Laurent, à l'ouest de Montréal. Ma famille était plutôt « urbaine ». Les promenades en forêt, ce n’était pas dans nos habitudes. Mais moi, j’aimais beaucoup la nature et nourrissais une grande passion pour les animaux. J’étais le bon ami des chiens, des chats et de la faune en général. De l’autre côté de la rue, il y avait une ferme et des chevaux. Je m’y rendais très souvent. J’ai d’ailleurs pensé devenir vétérinaire. Mais en même temps, je voulais que mon métier m’amène à travailler dehors, à faire du terrain.

Un jour, alors que j’étais en autobus avec mon grand frère, un ami de ce dernier est venu s’asseoir près de nous. Ce garçon racontait à mon frère qu’il suivait un cours en aménagement de la faune. Attentif, j’enregistrais tout ce qu’il disait. C’était tellement intéressant! Mais l’adolescence étant ce qu’elle est, je n’arrivais toujours pas à me brancher. Je me suis donc inscrit dans quatre CEGEP différents et fut accepté en autant de matières : études vétérinaires, horticulture, aménagement de la faune et loisirs et sports.

Finalement, c’est le bon vieux 0,25 $ qui a décidé pour moi. Trois ans plus tard, mon DEC en aménagement de la faune en poche, je postulais à un poste à la direction régionale du ministère des Ressources naturelles, à Sept-Îles. Ce poste était unique. Personne ne l’avait occupé avant moi. Tel un pionnier, j’ai pavé la voie à une toute nouvelle discipline et suis devenu un spécialiste du piégeage.

Sur mes 33 années de carrière, j’ai travaillé 8 ans pour le ministère des Affaires indiennes et 25 ans pour le MRNF. Encore aujourd’hui, mes recherches me permettent de faire de nouvelles découvertes. On me considère comme un biologiste. Souvent, lorsque je donne des conférences un peu partout dans le monde, on me présente même comme étant Dr Pierre Canac-Marquis. À la blague, je dis alors que j’ai fait mon doctorat à « l’Université de Baie-Comeau »!

Surprenant, n'est-ce pas?

Quelle image te vient en tête si je te dis les mots « trappeur » et « piège »? Lorsque la question est posée dans la rue, 99 % des gens voient un braconnier avec son fameux machin en métal à grosses dents qui se referme sur la patte de l’animal. Pourtant, le trappeur n’est pas une légende. Le métier existe bel et bien. On compte 8 000 trappeurs professionnels au Québec. Et ne s’improvise pas trappeur qui veut. Le trappeur doit suivre une formation et ne peut trapper où il veut, quand il veut et avec ce qu’il veut. Tout est très encadré par des lois strictes. Le métier de trappeur est l’un des métiers les plus réglementés. Et les pièges utilisés doivent être testés et certifiés conformes aux Normes internationales de piégeage sans cruauté.. La capture d’animaux à fourrure a bien changé depuis l’arrivée de Jacques-Cartier sur nos côtes...

Record Guinness perso!

Jamais on n’avait vu autant de cages au même endroit! Un an après le premier cas de rage recensé au Québec, en Montérégie, nous lancions une grande opération de capture de ratons laveurs et de mouffettes. L’organisation et la coordination de cette intervention étaient un véritable exploit. Et pas seulement personnel. Une opération d’une telle envergure ne s’est jamais faite ailleurs. Au total, 43 trappeurs professionnels ont été engagés pour installer et faire le suivi journalier des 3 500 cages utilisées. Les cages étaient disposées pour former une immense zone tampon d’une largeur de 10 km autour des animaux trouvés porteurs de la rage. En six semaines, on a fait 21 000 captures, dont 12 000 ratons laveurs, 2 300 mouffettes et 5 400 chats. Les 4 000 ratons laveurs et les 550 mouffettes capturées dans un rayon de 5 km autour des animaux  porteurs ont été euthanasiés pour qu’on puisse procéder à des analyses de leur cerveau pour détecter la présence de rage. Tous les autres animaux ont été vaccinés et relâchés par une équipe de 25 vétérinaires et techniciens en santé animale.

Mes journées à la une

Voici grosso modo mon horaire, si je compresse plusieurs journées en une :

  • préparer le plan de travail des interventions de contrôle de la rage du raton laveur
  • procéder à l’épandage des vaccins par des équipes au sol et par avion
  • capturer des loutres vivantes et les expédier en Alberta, pour la recherche
  • capturer des loups pour vérifier si les pièges testés causent des blessures
  • prélever des échantillons sanguins sur des ratons laveurs et des mouffettes afin de vérifier si la vaccination a bien fonctionné
  • analyser les résultats des projets de recherche sur les pièges à loutres et les pièges à loups
  • produire un rapport sur les activités de contrôle de la rage du raton laveur

Sauter dans mon univers, ça t'intéresse?

  • Congrès des trappeurs
  • Une à deux conférences de presse dans la saison de contrôle de la rage du raton laveur (il est porte-parole auprès des médias)

Autres

 Émissions :

  • La Semaine verte, Radio-Canada : « Après avoir infecté le renard et la chauve-souris, la rage se répand dans la population de ratons laveurs d’Amérique du Nord », 22 septembre 2007
  • Le Code Chastenay, Télé-Québec : « Des scientifiques tentent de freiner l’épidémie de rage du raton laveur au Québec », 13 octobre 2008
  • Programme de formation des trappeurs sur DVD (12 heures)

Prix et mentions :

  • Prix de la conservation des animaux à fourrure d’Amérique du Nord. Remis par l’Institut de la fourrure du Canada, le 14 juin 2008, pour l’innovation et l’excellence en gestion des animaux à fourrure, la sensibilisation du public au programme de gestion des animaux à fourrure et l’inspiration de la fierté de l’industrie de la fourrure.
  • Prix Lloyd Cook. Remis par l’Institut de la fourrure du Canada, le 21 juin 2003, en souvenir de Lloyd Cook et de son engagement à l’éducation des trappeurs, son professionnalisme dans l’activité de piégeage et son dévouement à encourager le public à comprendre le concept de la saine gestion de la faune.
  • Prix « Partenaires du commerce de la fourrure ». Remis par le Conseil de la fourrure au NAFFEM de Montréal, le 6 mai 2001, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au commerce de la fourrure canadienne.
  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »