L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Experts

19 août 2010

Une experte passionnée : Karine Allard, technicienne en géomatique

Karine AllardParmi les multiples facettes de la géologie, l’exploration est sans contredit l’activité la plus périlleuse et particulière qu’un géologue puisse accomplir. Dans le cadre de son travail, il planifie ses traverses, se déplace en hélicoptère, en chaloupe ou en camion dans des contrées souvent vierges. Il utilise aussi un GPS pour positionner ses sites d’échantillonnage. Il traverse des rivières, grimpe des montagnes et explore les régions les plus éloignées et inconnues du territoire pour découvrir, interpréter et cartographier le socle rocheux dans le but d’en mettre à jour son contenu en ressources minérales et moi, Karine Allard, je mets sur papier toute cette belle information.

Je travaille presque toujours en collaboration avec les géologues du Ministère, en particulier lorsqu’ils reviennent de leur exploration estivale sur le terrain. En fait, le géologue s’intéresse aux affleurements rocheux, c’est-à-dire aux massifs de roche qu’il voit à la surface de la terre lorsqu’il sillonne sa zone d’étude. Dès qu’il remarque un affleurement, il prend des photographies et des mesures et il récolte divers échantillons. Aussi, il détermine la position exacte de l’affleurement grâce à son récepteur GPS. L’affleurement rocheux est la première donnée que j’inscris à l’ordinateur. Ma carte, vide au départ, compte maintenant plusieurs petits « carrés verts », là où un affleurement a été localisé et où des échantillons de roche ont été prélevés.

J’imprime cette première version de la carte, qui sert de document de travail au géologue. Celui-ci, après analyse de ses données, trace à la main des lignes qui séparent les types de roche trouvés. D’un côté d’une ligne, il y a un type de roche et, de l’autre, un autre type de roche, parfois semblable, parfois bien différent. Ces lignes sont des contacts géologiques et elles délimitent ce qu’on appelle des zones géologiques. Ma tâche alors consiste à informatiser les lignes sur la table de numérisation. Il m’arrive d’y retourner souvent pour divers ajustements, alors que les données d’analyse du géologue se précisent.

J’entre ensuite dans l’étape qui constitue peut-être 60% à 70% de mon travail annuel global : créer la carte en couleur. La manière de représenter les routes, les lignes électriques ou les lacs et les rivières est standardisée. Le choix des traits, de la typographie et des couleurs servant à définir les zones géologiques est normalisé. Même si le saumon rosé et le bleu ciel ne vont pas très bien ensemble, je ne peux rien y changer. À moins qu’on me donne la force de déplacer tous les massifs rocheux de granite et de calcaire qui ont eu la mauvaise idée de se retrouver côte à côte!

Il y a quatre grandes étapes dans la réalisation d’une carte géologique :
1) le positionnement des affleurements rocheux
2) le traçage des contacts géologiques
3) la création des zones géologiques et de la base de données
4) la production proprement dite de la carte en couleur

Une fois terminée, la carte servira au géologue pour son rapport. Elle sera aussi vendue. Toutes les cartes officielles produites au Ministère peuvent être achetées, en format papier ou électronique, incluant l’information de la base de données qui y est rattachée. On peut effectivement cliquer ici et là sur la carte pour se retrouver dans la base de données et avoir ainsi accès à de l’information supplémentaire. C’est comme si on entrait dans une troisième dimension de la carte!

Par ailleurs, je réalise parfois des cartes à la demande d’un client externe. Il m’arrive aussi de produire des cartes en couleur à partir d’une ancienne carte en noir et blanc ou de mettre à jour les contenus d’une vielle carte illustrant la géologie d’un territoire revisité récemment par des géologues.

Mon quotidien en images

Mon parcours à la trace !

Pas toujours facile de savoir quel métier choisir. Selon mon profil et selon l’orienteur, je pouvais me diriger dans n’importe quelle sphère, en médecine, en administration, en sciences, en arts et j’en passe! Me voilà bien orientée. Trop, c’est comme pas assez! J’opte alors de faire un DEC en sciences humaines et un DEC en danse, en même temps, et décide d’enseigner la danse… dans mes temps libres. J’ai beaucoup aimé enseigner, mais mes genoux n’appréciaient plus la matière. On m’a découvert une malformation, une déviation de la rotule. Bref, il me fallait oublier la danse, mais pas nécessairement l’enseignement. C’est là que j’entre à l’Université du Québec à Montréal en enseignement primaire et éducation préscolaire. Je travaille ensuite cinq années dans le domaine.

Bien captivée par mon travail, je reste tout de même pensive et me questionne constamment. Devrais-je faire autre chose? En feuilletant un guide sur des formations techniques, je découvre la cartographie. Je ne savais même pas que produire des cartes pouvait être un métier, moi qui avait tant aimé mes cours de géographie et tant aimé dessiner la carte du Canada dans le cadre de mes travaux scolaires. Je suis alors très tentée. Finalement, je lâche tout et retourne sur les bancs d’école pour un cours de trois ans en géomatique, au cégep Limoilou, à Québec. Dans mes stages, je touche à la production de cartes routières et de cartes touristiques et au dessin de cartes à partir de photographies aériennes.

Dès la fin de mes cours, en mai 2009, j’entre au MRNF pour un emploi d’été qui, deux mois plus tard, se transforme en poste occasionnel de trois ans. Et toi, produire des cartes, ça t’intéresse? Il existe un concours de cartographie pour les élèves du secondaire, alors ne te gêne pas pour faire connaître ton talent (www.acsg-champlain.ca). Et sache que si tu veux en faire ton métier, plusieurs portes te seront grandes ouvertes. Le taux de placement est de 100 % au Québec!

Surprenant, n'est-ce pas?

Savais-tu qu’il y a une immense feuille quadrillée virtuelle qui tapisse tout le Québec et le Canada? Elle est très utile pour nous, les cartographes. En fait, toute carte produite au Québec, qu’elle ait pour but de représenter des aires protégées, des peuplements forestiers ou des zones géologiques, doit obligatoirement porter un numéro. Mais pas n’importe lequel, un numéro basé sur un système normalisé de numérotation, qui fait référence à cette fameuse feuille quadrillée. Chaque carré de cette feuille virtuelle est appelé « feuillet cartographique ».

Le géologue qui part sur le terrain explore un territoire précis. Lorsque les résultats de ses recherches sont rapportés sur une carte, celle-ci portera le numéro du feuillet correspondant à ce territoire. Chacun des territoires voisins étudiés portera aussi son numéro normalisé, facilitant le repérage des cartes adjacentes produites. Comme un casse-tête qui s’imbrique, nous pourrions facilement suivre les numéros inscrits sur chaque carte pour créer UNE carte géologique unique du territoire québécois. Il faudrait évidemment que ces cartes soient toutes produites d’abord, et à la même échelle, bien sûr! Si elles étaient à l’échelle de 1/20 000, c’est-à-dire 1 cm sur la carte équivaut à 20 000 cm sur le terrain, nous aurions un casse-tête de 7 206 morceaux!

Record Guinness perso!

Moi, mon record, je l’ai fait une première fois et je l’ai répété plusieurs fois. C’est un record à répétition. Je l’annonce fièrement : je réussis à produire des cartes en couleur sans faire d’erreur! La production d’une carte en couleur exige d’être énormément concentrée, organisée, minutieuse et patiente. Il y a beaucoup d’éléments à considérer. Il y a bien sûr toutes les normes à suivre pour la représentation visuelle des éléments. Mais il y a aussi tout ce qui vient autour, ce qui « habille » la carte soit, entre autres, la localisation de la zone d’étude, les sources des données, les noms des personnes-ressources, l’échelle de la carte, la signature visuelle du Ministère et la légende. Cette légende explique le type de roche qu’il y a dans chaque zone colorée. Et attention aux fautes d’orthographe! Quartz, c’est facile. Mais quand la zone s’appelle « Gneiss granitique à tonalitique, quartzofeldspathique ou charnockitique : beige à rosé; grain fin à moyen; folié, rubané et migmatitisé; à biotite, grenat, feldspaths, hornblende, orthopyroxène, oxydes Fe-Ti et/ou quartz », les risques d’erreurs augmentent passablement… Un travail impeccable du premier coup évite les longues étapes de validation-correction et, au bout du compte, c’est la clientèle qui en ressort gagnante!

Mes journées à la une

Voici grosso modo mon horaire, si je compresse plusieurs journées en une :

  • positionner sur une carte les affleurements rocheux où ont été prélevés des échantillons de roche, dans le secteur correspondant au feuillet cartographique 33I, entre Schefferville et Radisson
  • numériser les lignes délimitant les zones géologiques identifiées par le géologue, de retour du terrain
  • imprimer des cartes sur le traceur
  • redessiner certaines zones géologiques sur la table de numérisation
  • répondre à une demande d’un client qui souhaite que je crée des zones géologiques sur la carte 32K10
  • vérifier l’orthographe de la légende de la carte 22I05
  • commander des feuillets cartographiques sur Internet
  • choisir les couleurs permettant d’identifier les zones géologiques de ma carte en me servant de la charte officielle des couleurs
  • faire une vérification attentive de la version finale d’une des cartes en couleur sur lesquelles je travaille pour m’assurer que toutes les informations exigées y sont bien inscrites

Sauter dans mon univers, ça t'intéresse?

Participe au programme « explorateurs d'un jour » qui permet à des jeunes du secondaire et niveau collégial de vivre une journée dans la peau d'un expert du Ministère.

Présente au kiosque d’information de l’événement annuel Québec-Exploration (www.quebecexploration.qc.ca).

Autres

J'ai reçu en 2008 la bourse « Géomatique Canada » de l’Association canadienne des sciences géomatiques (http://www.acsg-champlain.ca/).

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »