L'énergie

L'énergie

Plus le temps passe, plus les sources d'énergie se diversifient. Aujourd'hui, nous parlons d'énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique ou fossile. Nous discutons également d'énergie renouvelable, non renouvelable et d'efficacité énergétique. Ce qui est sûr, c'est que  l'énergie est toujours au centre de nos vies, mais savons-nous nous y retrouver? Voici des pistes.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Emplois en vedette
Emplois en vedette

Votre porte d’entrée au Ministère !

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
3 votes
255
La forêt

La forêt

Elle fait partie de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Elle a commencé par nous indiquer où construire nos villes et nos villages, puis elle a meublé nos maisons, nous a donné des jouets, des outils, des loisirs et du travail, beaucoup de travail. Mais la forêt est aussi un écosystème fragile qui permet à des centaines d'espèces fauniques de survivre et de se reproduire. Et parfois, elle tombe malade ou succombe au feu. Découvrez les mille et un visages de la forêt québécoise!

Plus de ressources
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Nos conifères – Affiche
Nos conifères – Affiche

Quand l’image d’un sapin baumier vaut mille mots

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
12 votes
255
Nos feuillus - Affiche
Nos feuillus – Affiche

Les feuillus de la forêt québécoise sous la lentille du photographe

  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
8 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Le territoire

Le territoire

Il est fait de forêts, de montagnes et de collines, de sommets et de plaines, de rives, de rivières, de lacs et de ruisseaux, d'îles et d'archipels, de grottes et de péninsules. Il est habité ou cultivé, construit et arpenté de long en large, ou encore inexploré. Vu du ciel, il affiche ses reliefs. Cartographié, il définit ses limites. Photographié, il laisse voir ses secrets. Découvrez les multiples aspects du territoire québécois en compagnie des experts du Ministère oeuvrant dans les secteurs du Foncier et du Territoire.

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Cartographie
Parcourir le relief du Québec – Affiche

Quand le territoire s’affiche dans tout son relief

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
7 votes
255
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre
Michel Baillargeon - Arpenteur-géomètre

Réforme, progrès et modernisation sont ses maîtres-mots!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
4 votes
255
La faune

La faune

Pendant que des centaines de milliers de caribous courent sur les plaines du Grand-Nord, les tortues des bois tentent de survivre malgré la disparition progressive de leur habitat, les orignaux appréhendent la saison de chasse et les salamandres pondent leurs œufs. Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont observés avec discrétion, et étudiés avec science et patience. Découvrez tous les fruits de l'observation scientifique de la faune du Québec!

Plus de ressources
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
La faune et vous
La faune et vous – Programme éducatif

Assurer la pérennité de la faune, c'est aussi l'affaire des jeunes!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
32 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Benoît Fortin – Agent de protection de la faune
Benoît Fortin - Agent de protection de la faune

Par amour de la faune, par respect pour la richesse de nos milieux naturels

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
12 votes
255
Les mines

Les mines

La croûte terrestre n'est, en proportion, pas beaucoup plus épaisse que la pelure d'une pêche. Mais aussi mince soit-elle, elle contient tous les minéraux dont nous avons besoin au quotidien, à la maison ou au travail : du fer, du cuivre, du zinc, du nickel ou du mica, entre autres. Elle contient même de l'or! En tout, plus de 3 000 espèces de minéraux se cachent dans notre écorce terrestre qui, souvent, se détache en morceaux pour former de petites ou grandes roches. Découvrez votre sous-sol!

Plus de ressources
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Cartographie
Vues d’ensemble du Québec

Jetez un coup d’œil au territoire québécois ou scrutez-le à la loupe!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
9 votes
255
Activités pédagogiques
La plus vieille roche 1-Notre patrimoine minéral

Entrez dans le monde de la géologie - Primaire – 3e cycle

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
1 vote
255
Activités pédagogiques
Un choix de carrière, des ressources de choix

Imaginer sa vie dans le monde des ressources naturelles!

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
9 votes
255
Nos chroniques

Recherche avancée

Nos chroniques

Experts

30 mai 2011

Une experte passionnée : Miriam Beausoleil, technicienne forestière

Miriam BeausoleilMon rôle au Ministère s’inscrit dans la mise en œuvre des programmes de création d’emplois en forêt. Avec les autres membres de l’équipe, je participe aux différentes étapes du processus qui mène à l’attribution de contrats à des organismes du domaine forestier ou à des communautés autochtones de la région qui connaissent depuis quelques années une situation économique difficile. Il faut dire qu’il y a un ralentissement dans l’industrie forestière!

Seule, je pars dans la forêt et marche dans de grands secteurs de coupe pour faire une première évaluation du couvert forestier. Mes observations visuelles me permettent d’établir s’il serait judicieux de confier à des sylviculteurs la tâche, par exemple, de couper des feuillus pour laisser plus de place aux résineux et ainsi faciliter leur croissance.

Lorsqu’une éclaircie précommerciale, un dégagement mécanique ou un tout autre type de traitement sylvicole semble nécessaire, il me faut alors faire des inventaires plus précis, avec un plan d’échantillonnage méthodique préétabli. Avec un collègue cette fois, je retourne sur le terrain et visite chacune des parcelles-échantillons que notre système informatique a positionnées de façon aléatoire dans le secteur. Je prends en note sur mon formulaire d’inventaire le nom des essences présentes, le nombre de tiges de chaque essence, leur hauteur, etc. Ensuite, j’analyse mes données pour déterminer si un traitement doit être fait dans le secteur échantillonné et, si oui, quel traitement il faudra privilégier.

J’ai beaucoup de fierté à encourager la réalisation de travaux sylvicoles sur nos territoires publics. Comme ça, je contribue en quelque sorte à l’amélioration de nos forêts et à la stabilisation des emplois dans ma belle région!

Mon quotidien en images

Mon parcours à la trace !

Née à Montréal, j’ai grandi dans le beau village campagnard de Lanoraie. Petite, j’aimais me promener en forêt, dans les champs ou encore près des étangs; des lieux qui intéressaient moins mes amies puisque je m’y retrouvais souvent seule. J’avais plaisir à observer la nature et à attraper des grenouilles, des couleuvres et autres bestioles que je relâchais bien sûr ensuite!

En 1998, je déménage au Saguenay–Lac-Saint-Jean afin de terminer mon 5e secondaire et m’inscrire au programme de Techniques du milieu naturel offert au cégep de Saint-Félicien. Avant de commencer le cégep, petite surprise, je suis enceinte! Je remets alors mes études à plus tard et, durant ce temps d’arrêt, viendra au monde mon premier enfant… suivi d’un deuxième. Ce n’est finalement qu’en 2004 que je retourne sur les bancs d’école.

Concilier mes études et mon rôle de mère n’a pas toujours été facile, surtout que je suis rapidement devenue monoparentale. Mais j’ai persisté. Ma détermination et mes bons résultats ont été remarqués puisque j’ai remporté les volets régional et national 2008-2009 du concours Chapeau, les filles! Je suis fière d’être allée jusqu’au bout. Aujourd’hui, je suis diplômée en aménagement de la faune, en aménagement des ressources forestières et en exploitation forestière, trois DEC en un!

À la fin de ma formation, en mai 2009, je pars avec mon nouveau conjoint explorer la Gaspésie dans le but d’acheter une maison et de m’installer là-bas, un rêve que je caresse depuis l’âge de 13 ans. Deux mois plus tard, j’offre mes services à l’unité de gestion de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine du MRNF et, voilà, j’y travaille depuis ce temps!

Surprenant, n'est-ce pas?

Si tu vas en forêt quatre ou cinq ans après une coupe forestière, tu remarqueras que les résineux peuvent déjà mesurer jusqu’à cinq mètres de haut. Autrefois, il fallait attendre au moins 15 ans pour trouver des arbres de cette taille. Ce succès repose sur de nouvelles méthodes de coupe et sur l’utilisation d’une machinerie plus moderne. Avant, on abattait quatre, cinq ou six arbres d’un seul coup que l’on traînait entiers le long des chemins forestiers pour ensuite les ébrancher et les couper. Aujourd’hui, le plus souvent, on coupe un arbre à la fois et seulement les plus gros. Chaque arbre est ébranché et taillé sur place et les billots, cordés sur le parterre de coupe, sont sortis de la forêt par une autre machinerie. Cette façon de faire perturbe beaucoup moins le sol et préserve les jeunes repousses qui, autrement, se faisaient littéralement écraser et mouraient. Aujourd’hui, le remplacement des gros arbres coupés par les repousses qui ont été épargnées permet à l’écosystème de retrouver plus facilement et plus rapidement son équilibre!

Record Guinness perso!

Ne pas dormir sur mon bureau : un record que je relevais tous les jours au cégep, enfin presque! Pour moi, chaque journée de la semaine débutait vers 6 h 15. D’abord superviser le déjeuner, me préparer, habiller les enfants et les conduire à l’école puis rouler vers le cégep pour y passer la journée. Ensuite, vers 17 h, reprendre les enfants non pas à l’école, mais l’une chez une amie et l’autre à la garderie. Vient alors l’heure d’entreprendre ma longue soirée : faire le souper, manger, donner les bains, coucher les enfants, laver la vaisselle, ramasser, préparer mon lunch du lendemain, prendre ma douche et, finalement, étudier ou faire mes travaux scolaires. J’étais rarement couchée avant minuit! Et je ne parle pas des rhumes, des bronchites ou des gastros qui parfois me gardaient éveillée une bonne partie de la nuit. Comment ne pas ressentir un peu de fatigue! Lorsque je me remémore cette époque, je me félicite d’avoir persévéré.

Mes journées à la une

Voici grosso modo mon horaire, si je compresse plusieurs journées en une :

  • préparer les cartes et transférer sur GPS les secteurs de forêt à visiter sur le terrain
  • récupérer le véhicule et mon matériel avant ma sortie sur le terrain et m’assurer que tout est en ordre; il faut surtout éviter les pannes d’essence en pleine forêt!
  • vérifier si des plantations de résineux faites en 2008-2009 sont à dégager
  • joindre un collègue pour faire un inventaire complet des parcelles d’un secteur susceptible de faire l’objet d’un traitement sylvicole
  • compiler mes données d’inventaire sur notre système informatique
  • faire l’analyse des données d’inventaire pour déterminer et localiser les sites à traiter
  • poser des rubans sur les arbres de manière à délimiter les secteurs à l’intérieur desquels sera réalisé un traitement sylvicole
  • envoyer à Rexforêt les secteurs qui feront l’objet d’un traitement sylvicole; Rexforêt est l’organisme qui s’est vu confier par le MRNF la responsabilité d’attribuer les contrats de traitement sylvicole aux entreprises qui sont admissibles aux programmes de création d’emplois en forêt

Autres

  • j’ai participé au concours Chapeau, les filles! 2008-2009 et gagné les volets régional et national; ce concours met en évidence le cheminement des femmes qui étudient et s’orientent vers des métiers traditionnellement masculins
  • j’ai fait l’objet d’une vidéo produite par l’organisation du concours Chapeau, les filles!
  • j’ai été porte-parole du volet national et du volet régional du concours Chapeau, les filles! durant un an (année 2009-2010); j’ai donné alors plusieurs entrevues à la radio et une autre à la télévision
  • j’ai gagné la médaille de l’Institut forestier du Canada en 2009; l’Institut remet des médailles à des finissants des programmes de formation en foresterie. Un élève par groupe est ainsi récompensé chaque année!
  • j’ai participé en 2010 à la réalisation d’une vidéo pour la Table de concertation des groupes de femmes Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, en collaboration avec la commission scolaire René-Lévesque de la Baie-des-Chaleurs.

  • Captcha

Partagez : 

  • Facebook
  • Twitter
  • Courriel

Partager à un ami

  • Captcha

Chroniques reliées

Nouvelle

Les forêts pour le Québec d'aujourd’hui et de demain

Dans l’espoir de susciter un consensus mondial sur la gestion durable des forêts, les Nations Unies ont proclamé l’année 2011 Année internationale des forêts

Au Québec, la forêt a toujours été au centre de notre histoire et de notre mode de vie, tout comme de la vie sociale, culturelle et économique.  En 2011, l’importance et les multiples rôles de la forêt seront mis en valeur dans le cadre d’événements et activités présentés entre autres par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, chef de file en matière d’aménagement durable de la forêt.

Suite »

Plein de ressources, c'est…

…l'album photos de la faune québécoise, l'encyclopédie de nos ressources naturelles, l'atlas détaillé de notre territoire, le répertoire des métiers qui font bon ménage avec la nature… et votre première source d'idées, d'information et de matériel éducatif. Suite »